Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

G5 Sahel : Le Mali dote la force conjointe des véhicules équipés de mitrailleuses

Pour l’opérationnalisation de la force conjointe G5 Sahel, le Gouvernement malien a offert des véhicules équipés de mitrailleuses. La remise de cet équipement militaire moderne a eu lieu à Sévaré, par le Chef d’Etat Major des Armées du Mali, le Général de Brigade M’Bemba Moussa Kéïta, au Commandant de la force G5 Sahel, le Général Didier Dackouo. C’est à l’occasion d’une visite de terrain effectuée dans la Région par le Chef d’Etat Major des Armées du Mali.

ibk ibrahim boubacar keita mali palais koulouba coline mahamadou issoufou president nigerien emmanuel macron chef etat francais idriss deby tchad sahel

 Le Général de Brigade M’Bemba Moussa Kéïta, Chef d’Etat Major des Armées du Mali, a effectué une visite de terrain, à Sévaré, Région de Mopti, le mercredi 30 août dernier. A l’issue de cette visite, Chef d’Etat Major des Armées du Mali a indiqué à ses troupes et à son commandement que le respect de l’armée dépendra de son bon  comportement.

«Les Hommes sont la priorité du commandement pour la gestion de la situation sécuritaire. Il faut que nous soyons en mesure d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Personne ne fera cette guerre à notre place », a indiqué le visiteur du jour à ses troupes au camp Balobbo Maïga de Sévaré.

Profitant de cette visite, le Général Kéïta a, au nom du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, remis des véhicules neufs équipés de mitrailleuses au Commandant de la Force du G5-Sahel comme contribution du Mali.

Le Commandant de ladite force, le Général Didier Dackouo, a remercié le Chef d’Etat-major Général des Armées maliennes pour cette donation. Puis, il lui certifié que bon usage sera fait de ces véhicules.

Née de la volonté des Chefs d’Etat des pays de la zone sahélienne, sous le leadership du Président malien Ibrahim Boubacar Kéïta, la force conjointe du G5 Sahel a pour mission de combattre le terrorisme et la criminalité transfrontalière dans toute la bande sahélienne.

Avec mandat du Conseil de Sécurité de l’ONU, son déploiement officiel est prévu pour ce septembre 2017 sous le commandement du Général de Division Didier Dackouo.

Estimé à 5000 Hommes, issus des armées des pays membres, les Chefs d’État membres souhaitent doubler ce chiffre pour le porter à 10.000 Hommes, selon la conclusion de la réunion des Ministres des Affaires étrangères des pays membres, tenu à Bamako, en juin dernier.

Avec la remise des matériels de guerre par l’Etat malien à cette nouvelle force anti-terroriste et de lutte contre la criminalité transfrontalière, tout porte à croire que son opérationnalisation est sur le terrain irréversible.

 

Ousmane MORBA

Par L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct