Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

‘‘Facebookan’’: Pugilat à la Céni, autopsie pour Djery

Quatre personnes, dont un membre de la CENI, ont été blessées lors d’un affrontement au siège de la structure à Bamako au lendemain de la destitution annoncée du président et de son questeur.
Trois jours après la mort de Mahamadou Djery MAIGA, vice-président de la CMA, ses compagnons demandent une autopsie, pour, disent-ils élucider cette mort brutale. Voilà les deux sujets qui ont animé les débats sur Facebook. Retrouvez votre « facebookan » du jour !

Sékou Niamè BATHILY : «Ceinture noire en karaté »
Toto boxe Seni et Seni boxe Toto. Désormais, pour être membre de la CENI au Mali, il faut être ceinture noire en Karaté.

Tapa KONDE : « RIP CENI »
Comment espérer sur une élection crédible si celle qui est censée la surveiller n’arrive pas à se surveiller elle-même ? RIP CENI !

Ibrahim Bayoko : «Le président de la Ceni a été demis selon l’article 57 59 »
La vérité ne tue pas dite la vérité un jour avant d’écrire renseigné vous. Le président de la Ceni a été demis par les membres selon l’article 57 59 du règlement intérieur de la Ceni. Il est accusé avec le premier questeur pour détournement du fonds de la Ceni. La réunion a été présidée par Maitre Mariko premier vice-président.

Paul Diarra : « Pris la main dans la poche »
Tu sais ce qui met ce pays en retard ? C’est l’impunité, et l’injustice, sinon le limogeage pour moi n’est pas la solution. Si tu vois qu’ils ont été limogés, ce qui veut dire qu’ils ont été pris la main dans le sac. Donc, la justice doit être saisie pour cette affaire.

Moussa Diarra : « il faut poursuivre les responsables des surfacturations »
Au lieu de relever ces personnes proches de l’opposition pour «indiscipline budgétaire», il faut poursuivre les responsables des surfacturations (avion à prix variable, matériels militaires, tracteurs) et les personnes impliquées dans l’affaire des engrais frelatés, j’en passe.

Boubacar Sidibe : « Fraude » !
Maintenant, ces gens peuvent parler de fraudes, s’il y a bien eu de fraudes.

Abdoulaye Traore : « Vous voyez l’opposition de merde »
Vous voyez l’opposition de merde, comment le Mali peut avancer comme ça ?

Sekouba Keïta : « Les terroristes demandent une autopsie »
Trois jours de deuil sur toute l’étendue du territoire fantomatique de l’Azawad, à l’occasion de la mort du vice-président du MNLA, le terroriste Mahamadou Djery Maïga, à Bamako.
Les terroristes demandent une autopsie sur son corps pour élucider, disent-ils, les causes de sa mort, avant son enterrement.

Boubacar Coulibaly : « Le Mali a mal »
Le Mali, c’est vraiment Mal et c’est ce que nous sommes en train de vivre ?

Alima Ben TOURE : « Azawad» est trop flagrante dans le communiqué ».
Ce communiqué parle des populations de l’Azawad à une population différente de celle du Mali ? Aidez-moi svp je suis perdue l’utilisation de «Azawad» est trop flagrante ici. On a l’impression qu’ils font allusion à un État.

Ibrahima Sory Diabakaté : « Ils ont toujours procédé ainsi »
Ils ont toujours procédé ainsi et même nos autorités sont au parfum. Ton président est parti récemment battre campagne sous les couleurs du fameux drapeau de l’Azawad. La conférence d’Entente nationale n’a pas pu trancher cette question. Pour eux, c’est déjà une entité géographique et politique qui s’assimile à un État organisé. Pour que nos officiels s’y rendent, il faut qu’ils demandent une autorisation de ceux qui gouvernent dans ce territoire. Si pour toi, le terme est flagrant, pour nos autorités et pour ceux qui l’utilisent dans le contexte voulu par eux, c’est normal.
Je commence à douter si tu as vraiment suivi le feuilleton autour de ce fameux concept Azawad qui figure même dans les documents officiels où nos autorités opposent leurs signatures, en ayant bien entendu en tête qu’il s’agit d’un terroir comme le Karta, le Bélédougou, etc.

Abba Abba : «le gouvernement complice»
Beaucoup de ces fantomatiques dont ils urgent qu’ils soient jugés avant la mort n’appellent jamais cette zone le nord du Mali. Ils ont droit par les accords signes. C’est triste, mais le gouvernement est complice.

 

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct