Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Développement et modernisation de l’Agriculture: la vision et la methode Nango Dembélé

Sortir le monde paysan de la pauvreté en mettant le cap sur la révolution de la production et de la productivité agricoles, voilà la vision et la méthode que le ministre de l’Agriculture, Dr Nango DEMBÉLÉ, entend imprimer au niveau du département en vue de répondre aux attentes et aux missions à lui assignées par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. Une conception qu’il a du développement du secteur qui a été partagée lundi avec les responsables de l’APCAM, lesquels ont assuré le visiteur du jour de leur plein accompagnement.

nango dembele ministre elevage peche

Ce ne pas en ministre dépaysé que Dr Nango DEMBÉLÉ s’est rendu dans les locaux de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), mais c’est en fin connaisseur des lieux, pour avoir travaillé avec les trois présidents successifs de l’organisation, dont l’actuel patron, Bakary TOGOLA, qu’il a effectué le lundi une visite de courtoisie aux responsables de la représentation du monde agricole. Accompagné de ses plus proches collaborateurs ; et en présence des présidents des Chambres régionales de l’APCAM, du PDG de la CMDT, Pr. Baba BERTHE ; des représentants de la Commission développement rural de l’Assemblée nationale, cette visite du ministre de l’Agriculture avait un triple sens : remercier ses hôtes, solliciter leur accompagnement pour la réussite de la campagne agricole 2017-2018 par le maintien de la qualité des intrants comme l’a recommandé le Président lors du dernier conseil supérieur de l’agriculture, et partager avec eux sa vision de développement du secteur de l’Agriculture.
Après les salutations d’usage et l’accueil remarquable dû à son rang par le personnel de l’APCAM, le ministre DEMBELE a été gratifié d’une présentation succincte l’organisation, ses missions, ses acquis, les contraintes auxquelles elle est confrontée ainsi que les perspectives pour faire face aux préoccupations du monde paysan.
Il ressort de cette présentation que l’APCAM est une organisation qui représente et défend les intérêts de la profession agricole dans sa diversité. Elle est constituée d’un réseau de 55 Délégations locales de Chambres d’agriculture et de 9 Chambres régionales d’agriculture. L’APCAM est membre de 74 Conseils d’administration et Comités de pilotage.
Au chapitre des contraintes, Bakary TOGOLA a évoqué l’insuffisance des ressources financières. Car, si avant le coup d’Etat de 2012, le budget de l’APCAM s’élevait à 130 millions, aujourd’hui, il est de l’ordre de 63 millions de nos francs. Un montant qui semble dérisoire au regard des tâches auxquelles la Chambre est appelée à faire face. D’où le souhait du président TOGOLA de voir son organisation dotée de ressources pérennes pour son fonctionnement correct et la mise en œuvre de ses missions.
En tout état de cause, le président de l’APCAM, qui s’est félicité de la nomination de Dr Nango DEMBÉLÉ à la tête du département de l’Agriculture, a renouvelé le soutien et l’accompagnement du monde paysan au ministre dans l’accomplissement de la noble et exaltante mission qui lui a été confiée par les plus hautes autorités.
En retour, le visiteur du jour a rassuré ses interlocuteurs pour sa disponibilité pour toutes les questions concernant le développement du secteur.
Se présentant comme faisant partie de l’histoire de l’APCAM depuis sa création, le ministre entend maintenir la même approche de travail que celle qui était la sienne au moment où il avait en charge les destinées du département de l’Elevage et de la pêche : réunir un comité tous les trois mois pour échanger et discuter sur les problèmes du secteur.
« Nous sommes au service des agriculteurs maliens sans lesquels le ministère de l’Agriculture n’aurait pas sa raison d’être. En aucun moment ma porte ne sera fermée pour la modernisation de l’agriculture et pour l’amélioration des conditions de vie des paysan », a indiqué le ministre, pour qui l’APCAM est et demeurera, à la fois, son partenaire et son complice pour le bonheur de l’ensemble des paysans du Mali.
« Nous n’avons pas de solutions miracles aux problèmes des paysans, mais c’est ensemble que nous allons les résoudre », a martelé le ministre DEMBÉLÉ.
En livrant sa vision du développement du secteur de l’agriculture qui est conforme à celle du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, le chef du département a convié les responsables de l’organisation à travailler à relever un défi qui lui tient à cœur : révolutionner la productivité agricole au Mali. Toutes choses qui passent, a-t-il expliqué, par la maîtrise de l’eau, la disponibilité et l’accès des producteurs aux intrants agricoles et la mécanisation du secteur.
« Pour gagner la bataille de la productivité, l’agriculture a besoin d’industries de transformation pour la pousser davantage », a ajouté le ministre de l’Agriculture qui a décidé de se battre avec l’APCAM pour atteindre ces objectifs.
Le ministre dit enfin compter sur la Chambre d’agriculture non seulement pour un encadrement renforcé des transferts de technologie, des semences améliorées, mais également sur la transformation des produits agricoles, car sans transformation de productions brutes, il est difficile de créer des emplois et de la valeur ajoutée.

PAR MOHAMED D. DIAWARA

 

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct