Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DES RÊVES PRENNENT FORME ET D’AUTRES S’ENVOLENT

La troisième journée des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2018, étalée sur trois jours, n’a certes livré aucun enseignement définitif, mais a permis à certaines équipes de faire un grand pas vers la Russie, à d’autres de maintenir intacts leurs espoirs d’y être, et à quelques malheureux de pratiquement faire une croix dessus.

Kamel Djabour franco algérien entreneur football equipe stade malien

Le Nigeria n’est pas encore qualifié pour la Coupe du monde, Russie 2018, mais sa large victoire sur le Cameroun l’en a bien rapproché. Largement en tête du Groupe B, les Super Eagles ont battu les champions d’Afrique en titre avec la manière : 4-0 et une domination sans partage pendant 90 minutes. Les stars ont brillé, à l’image de Jon Obi Mikel, Victor Moses et Kelechi Iheanacho, tous buteurs, mais c’est Odion Ighalo qui avait montré la voie en ouvrant le score à la demi-heure de jeu. Les Lions indomptables devront retrouver le niveau qui leur avait permis de remporter leur cinquième Coupe d’Afrique des nations en février dernier s’ils veulent conserver une petite chance de voir la Russie.
Outre le coup d’éclat nigérian, cette poule a connu un coup de tonnerre avec la défaite de l’Algérie en Zambie. Mathématiquement, les Fennecs ont encore une infime chance de se qualifier, mais après le 1-3 subi face à des Chipolopolos, dont l‘organisation et le jeu collectif ont éclipsé les talents individuels algériens, les Verts ont quasiment fait une croix sur une épreuve mondiale consécutive et sont déjà tournés vers Qatar 2022…
Dans le groupe A, la Tunisie a pris trois points précieux sur sa pelouse contre la RD Congo dans le choc au sommet, Ghilane Chalali inscrivant après la pause le but de la victoire (2-1). La Guinée s’est relancée en décrochant son premier succès aux dépens de la Libye. Naby Keita avait montré la voie en marquant en début de match, mais la délivrance est venue à la 90ème minute grâce à Alkhaly Bangoura (3-2).
Le Burkina Faso, dans la poule D, avait pris le meilleur départ après deux journées dans cette section, et les Etalons ont confirmé leur solidité au Sénégal, pour conserver les commandes (0-0). L’Afrique du Sud aurait pu y prétendre en ouvrant le score au Cap-Vert, qui n’avait inscrit ni but ni point en deux matches, mais un doublé de Nuno Rocha a relancé les Requins Bleus et le suspense dans le groupe.
Enfin, dans le groupe E, le Ghana, poids lourd du Continent Mère, a connu une désillusion en se montrant incapable de s’imposer contre le Congo sur sa pelouse. Longtemps menés au score par un but de Thievy Bifouma, les Black Stars n’ont su convertir qu’une seule de leurs nombreuses occasions (1-1).
Ils sont troisièmes, derrière le surprenant Ouganda, leader, qui a battu l’Egypte, deuxième, sur la plus petite des marges. Les Pharaons attendent leur retour en Coupe du Monde depuis 1990.
Mais ils n’attendaient pas les Cranes à un tel niveau ! Les Ougandais priveront-ils les Egyptiens de leur rêve, en réalisant le leur de participer à leur première épreuve mondiale ?
Toutes les rencontres disputées lors de la troisième journée seront inversées lors de la quatrième, les 4 et 5 septembre.

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct