Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Décisions importantes du gouvernement : Les précisions des ministres

Konimba Sidibé, Ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Mohamed Ali Ag Ibrahim, Ministre du Développement Industriel et Malick Alhousseni, Ministre de l’Energie et de l’Eau étaient les invités du traditionnel point de presse du Ministre Porte-parole du Gouvernement, Abdel Karim Konaté. C’était hier, 10 mai 2017 au Secrétariat Général du Gouvernement.

konimba sidibe ministre Promotion Investissement secteur prive modec

Cette rencontre qui a été, comme à l’accoutumée, présidée par Abdel Karim Konaté, a concerné les programmes adoptés lors du conseil des ministres tenu le même jour. Il s’agit du refinancement durable des systèmes financiers décentralisés au Mali ; du programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles, phase de relance 2017-2019 et du programme d’urgences sociales d’accès à l’eau potable pour la période 2017-2020.

Par rapport au refinancement durable des systèmes financiers décentralisés au Mali, Konimba Sidibé a déclaré que cette mesure concernera plus d’une centaine de caisses, soit environ neuf cents points de vente pour plus d’un million de bénéficiaires. « Le gouvernement veut créer un moyen permettant à ces caisses de pouvoir prêter elles-mêmes des fonds pour leur propre fonctionnement ». Ce refinancement durable s’élève à 4 milliards de francs supportés par l’Etat et ses partenaires financiers.

En ce qui concerne le programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles, phase de relance 2017-2019 proposé le département du Développement Industriel, il consiste à formater et à accompagner les acteurs des entreprises qui seront sélectionnées. « Ce programme prendra en compte toutes les entreprises éligibles. Il s’agit des entreprises pourvoyeuses d’emplois et de lutte contre la pauvreté », a précisé  Mohamed Ali Ag Ibrahim, ministre du Développement Industriel. Selon lui, le coût estimatif de ce programme est d’environ 9 milliards de francs CFA. « L’objectif est de rendre les entreprises maliennes beaucoup plus compétitives dans l’espace de l’Union Economique Monétaire Ouest –Africaine (UEMOA) », a-t-il ajouté.

Enfin, le programme d’urgences sociales d’accès à l’eau potable pour la période 2017-2020 porte sur la réalisation et la réhabilitation des points d’eau modernes comprenant notamment des bornes fontaines, des systèmes d’hydraulique villageoise et pastorale, des forages équipés de pompes à motricité humaine et des puits modernes. Ainsi, 28 points d’eau durable seront construits dans les quartiers périphériques de Bamako. « Il s’agit d’équiper des zones qui n’ont pas accès à l’eau potable par la réalisation des points d’eau durable tels que des forages. Le  coût de ce programme est évalué à près de 150 milliards de francs CFA », a précisé le ministre.

Ousmane Ballo

Le challenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct