Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Championnat national : L’USFAS ENCHAÎNE ET S’EMPARE DE LA 2è PLACE

USFAS AS Mandé championnant districtVainqueurs de l’AS Bakaridjan battue 2-1 à domicile lors de la précédente journée, les militaires ont confirmé face au CSK dominé sur le même score, lundi en clôture de la 7è journée. Grâce à ce succès, les USFASiens s’emparent de la 2è place du classement de la poule B avec 15 points, à seulement une unité du leader, le Réal

La 7è journée du championnat national s’est achevée lundi avec les rencontres USFAS-CSK et Nianan-US Bougouni. Au stade Modibo Keïta, l’USFAS a dominé 2-1 le CSK, tandis que le Nianan a été humilié 4-1 au stade Mamadou Diarra H. par l’US Bougouni. L’affiche entre l’USFAS et le CSK a démarré sur les chapeaux de roue, sans round d’observation. L’explication est simple : d’un côté, le CSK était sous pression avait besoin de la victoire pour se rassurer après le revers subi face au Mamahira et de l’autre, l’USFAS voulait prouver que son succès de la précédente journée contre l’AS Bakaridjan (2-1 au stade Amary Daou de Ségou) n’était pas un hasard. Ainsi, dès le coup d’envoi de la partie, les deux équipes se lanceront à corps perdu dans la bataille. Résultat : les filets vont trembler une minute seulement après le quart d’heure initial avec l’ouverture du score par le club militaire. A la réception d’un centre parfait de Tièoulé Sissoko, l’avant centre de l’USFAS Moussa Diallo, libre de tout marquage, place une tête imparable (16è min, 1-0). Piqués au vif, les Centristes ne tardent pas à réagir. Suite à une alerte dans la surface adverse, ils obtiennent un penalty qui sera transformé par Saouty Traoré (23è min, 1-1). A quelques minutes de la mi-temps, Moussa Diallo se présentera seul devant le keeper du CSK, mais l’attaquant-vedette de l’USFAS ne parvient pas à marquer (42è min). Au retour des vestiaires, les joueurs du CSK se montrent plus entreprenants. Ils tentent vaille que vaille à prendre l’avantage, mais butent sur une arrière-garde usfasienne bien organisée. A l’heure de jeu, le match bascule pour l’USFAS. Suite à un excellent travail de Boubacar Dembélé qui efface deux défenseurs centristes avant d’effectuer dans la surface, Ibrahima Coulibaly jaillit pour reprendre victorieusement le cuir (60è min, 2-1). Le CSK avait une demi-heure pour refaire son retard et éventuellement passer devant. Les protégés du coach Ibrahim B. Samaké jetteront toutes leurs forces dans la bataille pour éviter une deuxième défaite de rang, mais en vain. C’est donc sur ce score de 2-1 pour l’USFAS que sera sifflée la fin de cette rencontre comptant pour la 7è journée du championnat national, poule B. Grâce à ce succès, l’USFAS prend la deuxième place de la poule B avec 15 points, derrière le Réal (16 points) tandis que le Djoliba complète le podium avec 13 points. Cerise sur le gâteau pour les USFASiens, l’attaquant Moussa Diallo s’est hissé en tête du classement des meilleurs buteurs avec 6 réalisations, devant Ibrahim Koné du COB qui compte une unité de moins. L’autre rencontre du jour s’est disputée à une soixantaine de km de Bamako, précisément au stade Mamadou Diarra H. de Koulikoro où le Nianan recevait l’US Bougouni. Alors que les supporters se demandaient à quelle sauce, les Koulikorois allaient manger leurs adversaires, les joueurs de la capitale du Banimonotié ont créé la sensation en s’imposant par le score sans appel de 4-1. Personne n’attendait l’US Bougouni à pareille fête surtout quand on sait que le promu de la troisième Région courait derrière sa première victoire depuis le coup d’envoi du championnat. C’est vrai que le Nianan restait sur deux déconvenues avant de recevoir les Bougounois, mais de là à penser que les Koulikorois allaient prendre autant de buts, il y a un pas que personne n’aurait franchi. Pour la petite anecdote, les quatre buts de l’US Bougouni ont été marqués par Toumani Diallo (37è min), Moussa Diakité (49è et 87è min) et Sékou Koné (58è min) alors que Abdoulaye Sanogo a sauvé l’honneur pour les Koulikorois (69è min). Ce succès marquera-t-il le réveil des vainqueurs de la Coupe du Mali 2013 ? Il est sans doute tôt de le dire, mais il ne fait guère de doute que la belle performance réalisée au stade Mamadou Diarra H. va renforcer la confiance de l’équipe. Pour le Nianan en revanche, cette troisième défaite de rang plonge l’équipe dans le doute et suscite beaucoup d’interrogations notamment du côté des supporters.

B. THIERO

Lundi 2 mai au stade Modibo Keïta USFAS-CSK : 2-1 Buts de Moussa Diallo (16è min) et Ibrahima Coulibaly (60è min) pour l’USFAS, de Saouty Traoré (23è min) pour le CSK. Arbitrage de Mahamadou Keïta assisté de Moriba Diakité et Issiaka Diarra. USFAS : Komandjan Keïta, Chaka Dembélé, Naman Doumbia, Mamadou Maguiraga, Tièoulé Sissoko, Amadou Diallo (cap), Amadou Haïdara, Lassine N. Keïta, Boubacar Dembélé (Aboubacar Traoré), Moussa Diallo, Ibrahima Coulibaly. Entraîneur : Ibrahima Diallo. CSK : Ahamadou Fofana, Moussa Samaké (cap), Mohamed Farota, Mamadou W. Sissoko, Soumaïla Traoré, Adama Keïta (Adama Sanogo), Adama W. Konaté, Moustapha Camara (Tahirou Diarra), Gaoussou M. Yara, Mamaye Coulibaly, Saouty Traoré. Entraîneur : Ibrahim B. Samaké. Tous les résultats Poule A Stade malien-CSD : 2-2 ASOM-COB : 0-3 AS Sabana-LCBA : 0-2 Nianan-US Bougouni : 1-4 Poule B ASB –Djoliba : 0-0 AS Police-USC Kita : 1-1 Debo club-AS Bakaridjan : 4-2 USFAS-CSK : 2-1 Mamahira-Réal : 0-1

Maroc : BOUDRIKA CLAQUE LA PORTE DE LA FÉDÉRATION

De l’eau dans le gaz à la Fédération marocaine de football (FRMF) ! Vice-président de l’instance, Mohamed Boudrika a présenté sa démission au président Fouzi Lekjaa via une lettre adressée dimanche soir. Celui qui est également président du Raja Casablanca hausse le ton pour dénoncer certains agissements supposés. Le dirigeant évoque « diverses raisons que j’ai longtemps tues par souci de préserver la stabilité du bureau fédéral avec l’espoir de voir les gens mal intentionnés cesser leurs odieuses manœuvres. » « Mon équipe, le Raja, se trouve aujourd’hui plus que jamais auparavant ciblée, notamment avec l’approche de la fin du championnat. Nous assistons à des pratiques incompréhensibles dans le championnat professionnel, menaçant sa crédibilité et celle de l’institution chargée de gérer ses affaires », dénonce Boudrika dans un courrier traduit par lesiteinfo. « Face à cette situation obscure, l’acharnement sur le Raja, et les scandales d’arbitrage, j’ai décidé de me défaire de ma mission de premier vice-président de la Fédération pour pouvoir prendre la distance suffisante afin de défendre avec audace et force les droits de mon équipe », s’est justifié le dirigeant. A l’antenne de Médi1TV, Boudrika a pointé en particulier le « rendement des arbitres, surtout de ceux qui dirigent les affiches du WAC ». Le président du RCA fait notamment référence à la victoire houleuse (2-1) du grand rival, le Wydad Casablanca, dimanche, face à un MC Oujda réduit à 8 et qui a vu son entraîneur expulsé ! Un succès décroché à la 94e minute qui a permis au WAC de reprendre la tête de la Botola Pro après 26 journées et a surtout déclenché une vive polémique…

Source : L’ Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct