Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Cameronun: le leader sécessionniste anglophone devant la justice

Première apparition publique de Sisiku Ayuk Tabe, le leader sécessionniste anglophone,  président autoproclamé de la république virtuelle de l’Ambazonie. Il était devant un juge aujourd’hui, à la cour d’appel de Yaoundé avec 9 de ses co-accusés. Leurs avocats exigent leur libération. L’audience s’est déroulée sous forte présence policière.

Pour sa première apparition publique depuis son arrestation au Nigeria, en décembre 2017, Sisiku Ayuk Tabe et ses compagnons ont pris un point d’honneur à soigner les détails, notamment les apparences : coiffure bien au ras et mise impeccable dans des survêtements uniformes de couleur verte et bleue.

A la fin de l’audience qui a duré deux heures, le président autoproclamé de l’Ambazonie était tout sourire et a lancé au loin un salut des deux mains à la vingtaine de proches et amis accourus au procès.

L’un de ses avocats a confirmé aux journalistes son excellent état de forme. «Il se porte bien», a-t-il indiqué soulignant par ailleurs que Sisiku Ayuk Tabe et ses compagnons étaient très heureux d’avoir pu pour la première fois faire entendre leur cause à un juge.

L’audience en elle-même s’est déroulée à huis clos. Le public et les journalistes ont été maintenus hors de la salle. Le dispositif de sécurité était quant à lui très impressionnant avec au moins une vingtaine de gendarmes lourdement armés.

Le leader sécessionniste et ses neuf co-accusés, qui réclament leur libération, ont rejoint leurs cellules à bord d’un bus aux vitres teintées. La cause a été renvoyée au 15 novembre prochain.

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct