Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BIT : UN PLAN D’ACTION SYNDICAL POUR PROMOUVOIR LES DROITS DES TRAVAILLEURS MIGRANTS

Le Mali est l’un des pays les plus pauvres au monde. Selon le rapport 2013 de la Banque mondiale, 43,6 % de la population vivent au-dessous du seuil de pauvreté nationale.

Yacouba Katile secretaire general untm syndicaliste

Le taux de la pauvreté est encore élevé dans les zones rurales, où sont originaires la majorité des migrants.  C’est ce qui justifie la tenue d’un atelier de formation sur le thème « Stratégies et politiques syndicales pour promouvoir les droits et conditions de travail des travailleurs migrants maliens  et les perspectives d’avenir ».
Organisée par le Bureau international du travail (BIT), la rencontre s’est déroulée au Conseil national du patronat du Mali du 19 au 21 décembre.  L’atelier était initié à l’intention des travailleurs migrants maliens. Il a réuni les leaders  et responsables syndicaux en charge des travailleurs migrants des 4 centrales  syndicales du Mali en vue de promouvoir leurs droits et leur condition de vie.

Dans son allocution d’ouverture, le directeur  du Bureau international du travail (BIT), Dramane Haïdara a mesuré toute l’importance de cette formation et tout l’intérêt que le BIT accorde aux travailleurs migrants. Quant au secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali, Hamadoun Amion Guindo, il a, au nom de tous les syndicats, invité les participants à l’assiduité, au partage d’expériences et à faire des propositions concrètes en faveur des travailleurs migrants.
Durant 3 jours, les participants se sont penchés sur l’emploi décent des jeunes filles et garçons, le renforcement et l’extension de la protection sociale pour les populations affectées par la crise. L’atelier a permis de contribuer à la concrétisation progressive du travail décent par un dialogue social dynamique favorable au développement durable du Mali.

Les participants ont fait un aperçu  sur la migration et des travailleurs migrants  du Mali. Ils ont également discuté sur la manière  dont  les organisations syndicales s’impliquent dans l’organisation et la mise en œuvre des droits des migrants maliens. Ils ont planché sur la documentation et la diffusion des meilleures pratiques en matière de promotion des droits des travailleurs maliens.
Les échanges entre les leaders  et responsables syndicaux ont permis aux travailleurs migrants de partager leurs expériences et d’élaborer  un plan d’action syndical pour promouvoir les droits des migrants au Mali et à l’extérieur.
Quatre syndicats nationaux ont pris part à cette formation pour leur rôle joué dans la démocratie et la paix. Il s’agit de l’ Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la Confédération syndicale des travailleurs du Mali, (CSTM), la Confédération des travailleurs du Mali (CTM) et la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM).
Notons qu’un  pacte de solidarité pour la croissance et le développement a été signé avec l’UNTM et  le gouvernement  auquel la CSTM a participé à son évaluation lors d’un atelier  d’Activités des travailleurs (ACTRAV-BIT) à Bamako en 2014.
Pour renforcer ces acquis, l’ACTRAV a pour objectif de promouvoir l’unité d’action syndicale entre les  centrales afin de consolider l’adhésion des travailleurs à la mise en œuvre de ce pacte en développant des actions communes en faveur des centrales  sur les objectifs stratégiques du travail décent.

Anne-Marie Kéita

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct