Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Amélioration de la justice malienne : Mali Justice Project ébauche des pistes

Faire l’état des lieux de la situation des greffes, des orientations de réforme, des choix possibles d’information, un plan de travail détaillé pour l’amélioration du fonctionnement des greffes et des pistes de modernisation des métiers et du statut des greffiers au Mali, tel est entre autres, le contenu d’une étude sur le métier de greffier des juridictions réalisée par le Mali Justice Project (MJP) et financée par l’USAID. Le rapport de l’étude a été validé lors d’un atelier tenu le mardi 8 mai au grand hôtel. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la justice, garde des sceaux, Hamidou Younoussa Maïga en présence du représentant de MJP.

Les greffes des juridictions sont l’un des maillons les plus importants dans la chaîne de distribution de la justice. Le greffier est au début, au centre et à la fin de tout processus de décision juridictionnelle. C’est pour permettre à ce corps de métier de jouer tout son rôle que cette étude a été commise. Il s’agissait de faire un diagnostic complet et sans complaisance de la situation des greffes, des orientations de réforme, des choix possibles d’information, un plan de travail détaillé pour l’amélioration du fonctionnement des greffes et des pistes de modernisation des métiers et du statut des greffiers au Mali.

Selon le représentant du MJP, le rapport d’expertise soumis pour validation n’est que le constat et les recommandations du consultant, M. Yannick Jaglin. Il a invité les participants à les confronter avec le vécu quotidien et à dégager des pistes de solutions pour le bon fonctionnement du métier de greffe.

Le directeur national de l’administration de la justice, expliquant les objectifs de la rencontre, a indiqué que le présent rapport est une commande de sa structure.

« L’amélioration de la qualité des services rendus aux justiciables, passe nécessairement par des greffes mieux organisés, plus efficaces et résolument tournés vers la satisfaction des besoins du public », a soutenu le chef du département de la justice, Hamidou Younoussa Maïga qui ajoute que c’est un défi qu’il faut relever pour espérer donner à la justice malienne, une meilleure image.« Les résultats auxquels est parvenu le consultant, à travers les visites de certains greffes, les entretiens et la revue documentaire avec une approche comparée suivant les réalités de certains pays, nous livrent un tableau qui dépeint avec beaucoup d’objectivité la situation des métiers de greffes dans nos juridictions », a indiqué le ministre Maïga. C’est pourquoi, il a appelé les participants à être sincères avec eux-mêmes dans l’analyse des choix stratégiques et des 54 recommandations proposées par le consultant afin de les traduire en actions concrètes pour la modernisation des services de greffes.

Il a à cet effet, engagé la Direction de l’administration de la justice et la Direction nationale des affaires judiciaires et du sceau à s’approprier les résultats de cet atelier dans le but d’initier, dans les meilleurs délais, des actions pour la mise en œuvre des recommandations

Daouda T. Konaté

Le challenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct