Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Aliou Boubacar Diallo aux militants de l’ADP-Maliba : « Notre choix en 2018 décidera de l’image que nous donnerons de nous-mêmes au reste du monde »

Le président d’honneur de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba), Aliou Boubacar Diallo a répondu par l’affirmatif la demande de ses militants pour être candidat à la prochaine  élection présidentielle. Il l’a annoncé  à la clôture de la 1ère conférence nationale du parti tenue à Nioro du Sahel. C’était en présence de l’honorable Amadou Thiam, président du parti.

Plusieurs présidents des partis politiques dont l’honorable Soumaila Cissé de l’URD, Moussa Mara de Yelema, Jeamille Bittar de MC-ATT, Jean Marie Sangaré de Jaama … ont pris part à cette cérémonie.

Après le mot de bienvenue du maire de la commune urbaine de Nioro, l’honorable Mamadou Alpha Diallo, député élu de l’ADP-Maliba à Nioro du Sahel, a, dans son allocution, rappelé que les femmes et les jeunes du parti ont appelé Aliou Boubacar Diallo à se porter candidat à l’élection présidentielle de juillet prochain. La candidature de cet homme, dit-il, est plus que nécessaire pour qui connait son engagement et sa vision pour un Mali émergent. Il s’est joint à ceux-ci  pour inviter l’homme d’affaire à accepter d’être candidat de leur formation politique.

Dès sa prise de parole sous un tonnerre d’applaudissement, l’honorable Soumaïla Cissé a félicité le parti ADP-Maliba, son président et son président d’honneur pour leur  combat pour le Mali. Le chef de file de l’opposition démocratique et républicaine a encouragé  le président d’honneur pour son esprit  d’entreprenariat et  son courage politique. Il a salué le parti pour avoir rejoint l’opposition pour dire non à la corruption, à la mauvaise gouvernance, à la gestion clanique du pays … Soumaïla Cissé affirme rester ouvert à tous les partis politiques pour une vraie alternance. « L’URD reste la main tendue à tout le monde», a-t-il conclu.

A son tour, le président de Yelema, Moussa Mara a salué les militants et sympathisants de l’ADP-Maliba pour la montée en puissance de leur parti malgré son jeune âge. Pour l’ancien premier ministre, le Mali a besoin d’une vraie alternance et cela ne sera possible que quand les partis se donnent les mains.

Pour sa part, le président du comité exécutif de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba), l’honorable Amadou Thiam a, dans son discours, remercié les familles Tall, Diakité et Haidara pour avoir accordé une importance à leur cérémonie. Aux dires du député élu en commune V du district de Bamako, son parti a fait un parcours honorable en seulement cinq ans d’existence et continue son implantation  pour un meilleur maillage. Pour lui, il est temps pour son parti de prendre une décision qui leur conduira vers Koulouba. « Nous avons pris la  décision et nous nous confions au chérif », a-t-il laissé entendre. L’honorable Thiam a rappelé le président d’honneur de l’appel des femmes et du jeunes du parti lui demandant  à être candidat à la présidentielle à venir.

Dans son discours de clôture, le président d’honneur de l’ADP-Maliba a  d’abord  félicité les militants de son parti pour la réussite de cette 1ère conférence avant de  se prononcer  sur la situation actuelle du Mali. Pour lui, la situation sécuritaire de notre pays est plus qu’inquiétante. Il a déploré que des personnes perdent la vie chaque jour  à cause de l’insécurité.

A ses dires, le mois de juillet sera décisif pour notre pays. Le monde entier aura un regard fixé sur le Mali pour voir si le peuple amènera le changement lors de l’élection présidentielle. Pour lui, l’avenir du Mali dépendra de cette élection présidentielle. « Notre choix en 2018 décidera de l’image que nous donnerons de nous-mêmes au reste du monde », a-t-il martelé.

Parlant de l’alternance, il affirme qu’elle est loin d’être un slogan creux ; elle est un idéal profond pour les Maliens. Le désormais candidat de l’ADP-Maliba va plus loin. Il avance que l’alternance n’est pas le changement d’un homme mais le  renouvèlement de la classe politique.

Aliou Boubacar Diallo fustige l’échec de son ex-ami IBK

Pour le président d’honneur de l’ADP-Maliba, la gouvernance d’IBK a été catastrophique. L’accord, la question de décentralisation, la confiance entre gouvernants et gouvernés, la lutte contre l’insécurité, l’éducation, la santé, la croissance économique … qu’a promis le président IBK, ont tous échoué. A ses dires, le pouvoir d’IBK est caractérisé par le népotisme, la corruption, la gestion clanique, l’impunité… « IBK a lamentablement échoué », a-t-il déclaré.

Le président d’honneur de l’ADP-Maliba est candidat du parti à la présidentielle à venir

Suite à la demande de ses militants, l’homme d’affaire Aliou Boubacar Diallo fait  désormais partie des candidats à l’élection présidentielle à venir. « Oui j’accepte d’être le candidat du parti ! Je serai votre candidat à la présidence de la république », a-t-il répondu. Il a précisé que sa candidature est pour l’intérêt de tous les Maliens. « Oui, je suis prêt à me lancer dans la course, non pas pour un intérêt personnel mais pour la sauvegarde du Mali », a-t-il avancé.

Il affirme être prêt à affronter tous les problèmes auxquels le Mali est confronté. A l’en croire, il  pourra   réconcilier les Maliens, rassembler la diversité de notre pays, libérer le génie créateur de notre peuple…

Enfin, le candidat de l’ADP-Mali a  rassuré  être totalement prêt à diriger ce pays et lui redonner toute sa confiance, sa dignité, sa richesse  et sa sécurité.

Envoyé spécial à Nioro du Sahel

Boureima Guindo

Source: Le Pays-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct