Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

58e Anniversaire du Mali: un défilé militaire historique

Notre pays a célébré avec faste le 58e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. L’événement était couplé aux festivités de l’investiture du président IBK fraichement réélu pour un second mandat de 5 ans à la tête du Mali. Moment de célébration, de réflexion et de communion, mais aussi de recueillement, l’événement a été marqué par un imposant défilé militaire présidé par le chef de l’État, Ibrahim Boubacar KEÏTA, chef suprême des armées, à l’avenue du Mali (ACI2000) pavoisée aux couleurs nationales.

C’était en présence d’une dizaine de Chefs d’État africains, notamment : Nana Addo Dankwa Akufo-ADDO du Ghana?; Alassane OUATTARA de la République de Côte d’Ivoire?; Idriss Deby ITNO du Tchad.
Outre des chefs d’État, cinq délégations étaient conduites par des chefs de gouvernement de leur pays, dont Édouard NGIRENTE, Premier ministre du Rwanda?; Saad Eddine El OTHMANI, Chef du gouvernement du Royaume Chérifien du Maroc?; Zheng Jianbang, Vice-President du CNCCPP de la République Populaire de Chine, etc.
À côté de ces délégations de haut niveau, on notait également des chefs de délégations avec rang de ministre dans leurs pays respectifs, notamment ceux de l’Égypte, des États-Unis d’Amérique, du Qatar, du Nigeria, de la Tunisie et de la Gambie ainsi que de la France, puisque Jean-Yves Le DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères représentait le Président de la France, Emmanuel MACRON.
Autres présences remarquables lors de cette cérémonie, les représentants d’organisations internationales : l’Union européenne (Angel LOSADA), l’Organisation internationale de la Francophonie (Michaelle JEAN) et de la CEDEAO (Jean-Claude BROU), etc.

22 septembre 1960-22 septembre 2018, le Mali indépendant a 58 ans. C’est dans la pure tradition que le président de république, la Ibrahim Boubacar KEÏTA, a présidé, samedi dernier, sur l’avenue du Mali(CI2000), la cérémonie officielle commémorative cet anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.
Avant de rejoindre l’avenue du Mali, IBK a procédé, quelques heures plutôt dans la matinée, au dépôt d’une gerbe de fleurs aux pieds du Monument de l’indépendance, en mémoire à tous les pionniers et les martyrs.
Avant de rejoindre ses invités sous la tribune officielle, le président de la république a procédé à la revue des troupes à bord du véhicule de commandement à partir du monument Kwamé NKRUMAH. À la fin de la revue, il a fait allégeance à l’hymne national exécuté par les élèves du Prytanée militaire.
Une fois n’est pas coutume, le défilé militaire a été précédé par le discours du Chef de l’État. Un discours qui entre dans le cadre des festivités de son investiture pour le second mandat. À la fin de cette intervention, les forces de Défense et de sécurité du Mali, dans toutes ses composantes, ont défilé dans leurs dotations neuves dans le respect de la tradition devant le président et ses invités. À cette occasion et pour symboliser l’excellence des relations d’amitié, de fraternité et de coopération entre le Mali et leurs pays respectifs, plusieurs armées africaine et étrangère ont défilé aux côtés des FAMAs.
Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la Guinée Conakry, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Tchad. De même, les forces Barkhanes, de la MINUSMA, du G5 Sahel, de l’EUTM, de l’EUCAP-Sahel, ont aussi défilé aux côtés de leurs frères. À l’exception de la Mauritanie tous ses pays ont des contingents présents au Mali dans le cadre règlement de la crise du nord.
Ont défilé dans l’unité, sous les sonorités du Mali interprété par la fanfare de l’armée, le drapeau et sa garde, les officiers d’État-major, les anciens combattants, le Prytanie militaire, les éléments de l’Administration pénitentiaire et de l’éducation surveillé?; les éléments de la protection civile?; la douane nationale, le génie militaire, la garde nationale?; la gendarmerie nationale, les eaux et forêts?; la police nationale?; les éléments de l’armée de l’aire?; de l’armée terre?; les éléments des forces spéciales anti-terroriste (FORSAT), les éléments de Cynophilie de la gendarmerie et enfin la direction des sports militaires, etc.
Ce défilé, à pied, a été suivi du défilé des forces montées et motorisées de la police, de la gendarmerie, de la garde nationale.
Parmi les temps forts du défilé militaire, il y a eu le passage des hommes devant les officiels où le président IBK n’a pas pu s’empêcher de claquer les doigts au passage vigoureux du Bataillon des sports militaires sous les sonorités émouvantes de la fanfare des armées.
Mais l’effervescence était à son apothéose avec le défilé aérien des hélicoptères de combat, des avions de transport des troupes, des super-Tucano et sur des aéronefs où les pilotes de l’armée maliennes ont rivalisé dans des mouvements d’acrobatie.
Ce défilé a pris fin par le largage des commandos parachutistes à plus de 2000 mètres d’altitude.
À l’issue d’une cérémonie riche en couleurs et d’émotions intenses, le président de la République a ensuite donné une interview à la presse, au cours de laquelle, il a rappelé que l’équipement et la formation de qualité des Forces armées et de sécurité du Mali demeure la principale priorité de lui-même et de son gouvernement.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct