Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

2ème édition culturelle de l’Association Soumaoro Kanté : « Lutter contre les préjugés et les anathèmes nourris par l’ignorance »

Dans le but d’apporter des clarifications sur la vie et l’œuvre de Soumaoro Kanté, l’Association Soumaoro Kanté (ASK) a organisé la deuxième édition de sa journée culturelle sur le thème «Soumaoro Kanté, bâtisseur  d’un royaume puissant à l’image d’un Etat moderne». C’était sous la présidence  de Drissa Kanté, président de ladite association. On notait la participation de la présidente des femmes de l’association, Doussou Kanté et des Kanté venus de Sanakoroba, Oueléssebougou, Dialokoroba et Bakoumana.

Le but de cette journée culturelle est de magnifier la fraternité des familles Kanté et familles apparentées, dans une dynamique culturelle d’identité et de développement pour la réhabilitation de la mémoire de  leur aïeul et de son œuvre de bâtisseur.

L’ASK, en organisant cette journée culturelle, vise les objectifs suivants : la consolidation des liens de fraternité entre différentes familles du Sosso incluant toutes les couches et la diaspora, la recherche et la diffusion des savoirs sur l’héritage du Sosso et des grands hommes en vue de rétablir la vérité historique, largement altérée dans l’imaginaire, la lutte contre les préjugés et les anathèmes nourris par l’ignorance, l’intégration sociale et un comportement bannissant toutes formes d’exclusion. Il s’agit aussi pour l’association de mettre en commun les ressources et énergies pour la sauvegarde et la revalorisation du patrimoine matériel et immatériel du Sosso, la promotion des acquis du passé et le nécessaire ressourcement au bénéfice d’un ‘’être africain désaliéné’’ fier de ses racines, acteur libre et conscient de la tâche pour son devenir, la transmission des valeurs par l’émulation des jeunes générations pour en faire un socle d’acier de l’unité nationale dans la diversité.

L’Association Soumaoro Kanté se donne comme objectif, la valorisation des œuvres de ce grand bâtisseur, sa philosophie pour la construction d’un royaume puissant économiquement et militairement, l’organisation sociale qu’il se proposait de développer avec comme socle la cohésion sociale, synonyme de consolidation de la paix et du vivre-ensemble.

Selon le président, Drissa Soumaoro, le thème de cette année se veut tout simplement une modeste contribution pour atteindre les objectifs majeurs, à savoir, la réhabilitation de Soumaoro Kanté, Roi du Sosso.

Depuis la première édition, les Kanté ne cessent de rappeler l’histoire du roi de Sosso, Soumaoro Kanté. Selon les historiens et les constitutionnalistes, l’Etat moderne a fait son apparition au XVIème siècle avec trois éléments constitutifs : un territoire,  un peuplement et un pouvoir politique.

Si l’on s’en tient à cette définition, déjà  au XIIIème siècle, le royaume de Sosso incarnait tous les symboles d’un Etat moderne. Soumaoro a également conquis le royaume du Wagadou et interdit la perception de la dîme, ce qui lui a valu le surnom de ‘’Kanté Bambagana’’.  L’impôt étant une marque de la souveraineté d’un Etat, il a largement contribué à la formation d’une armée puissante qui est la seule à avoir combattu les arabes sur leur propre territoire et  à abolir l’esclavage.

Visionnaire, au XIIIème siècle déjà, Soumaoro Kanté jeta les jalons de l’intégration en imposant aux familles de conserver une partie de leur récolte pour la période de soudure et l’entretien de l’armée. Car, sans une armée forte et bien entretenue,  le royaume ne pourra résister aux envahisseurs.

Cette journée a été agrémentée par des chants, louanges et danses en la mémoire de Soumaoro Kanté.

Drissa Togola

 

Source: lechallenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct