Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Venance Konan à propos du Mali: « rassurez-vous, il y en aura beaucoup d’autres ces vraies ou fausses de coup d’Etat »

Les militaires au pouvoir au Mali ne sont-ils pas en train d’opérer une fuite en avant, à moins qu’ils ne soient en train de chercher à s’éloigner de tout le monde pour installer tranquillement leur dictature ? Une analyse de Venance Konan.

En 2022, c’est le Mali qui s’est fâché avec la France. Ses autorités, issues d’un coup d’Etat, ont décidé de rompre définitivement avec elle, en expulsant son ambassadeur et ses forces armées qui avaient été appelées pour combattre le terrorisme, en lui interdisant de survoler son territoire avec ses avions et ses drones et en mettant dehors les représentants de ses médias.

Dans la foulée, elles se sont aussi fâchées avec l’Europe et la CEDEAO et, il y a quelque temps, elles ont annoncé le retrait de leur pays du G5 Sahel et de sa force anti-djihadiste. Contrairement à la Guinée en 1958, les militaires maliens eux, sont d’abord devenus copains avec les Russes (le nouveau nom des Soviétiques), avant de rompre avec la France. Le problème est qu’actuellement la Russie est très occupée par une affaire dans laquelle elle semble s’être engagée un peu imprudemment, et je ne suis pas certain qu’elle puisse leur envoyer quelque chose, même des chasse-neige.

Pour le moment, ce sont des mercenaires que le Mali a reçu de ses nouveaux amis en échange de beaucoup d’argent et des mines d’or, et apparemment c’est la population du pays qui paie la facture avec son sang. Et là-bas comme en Guinée, tout indique qu’une dictature est en train de se mettre en place. Déjà il est impossible aux Nations Unies ou à une quelconque organisation indépendante d’aller enquêter sur les allégations de crimes commis sur les populations civiles par l’armée avec l’appui des mercenaires russes, on a laissé mourir l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga en refusant tout simplement de le laisser aller se soigner, et les opposants au régime ont de plus en plus de mal à s’exprimer, pendant que la liberté de la presse s’amenuise de jour en jour.

En rompant avec tout le monde, les militaires au pouvoir au Mali ne sont-ils pas en train d’opérer une fuite en avant, à moins qu’ils ne soient en train de chercher à s’éloigner de tout le monde pour installer tranquillement leur dictature ? Dans la foulée, ils ont annoncé avoir déjoué une tentative de putsch, rapidement imputée à un pays occidental dont tout le monde voit le dos. Rassurez-vous, ce n’est que la première. Il y en aura beaucoup d’autres, vraies ou fausses, mais qui ne viendront pas nécessairement de l’extérieur. Le propre de tous les régimes dictatoriaux est de se trouver des ennemis extérieurs à qui faire porter le chapeau de tous leurs échecs. On a déjà vu ça en Guinée avec Sékou Touré.

Certes, les pouvoirs civils que les putschistes guinéens et maliens ont renversés ont un peu mérité leurs sorts, mais je crains que le soleil de la liberté ne soit à nouveau en train de se coucher sur la Guinée et le Mali.

Venance Konan

 

Source: ivoiresoir

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct