Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Taekwondo : Jeux de la zone II, les juniors affûtent leurs armes

Du 26 au 30 décembre, le Mali abritera les IIès Jeux de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA). En prélude à cette grande rencontre sportive, la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé, samedi dernier au centre Myung Kwang à Baco-Djicoroni, sa deuxième compétition nationale junior. Objectif, sélectionner les meilleurs combattants pour défendre le Drapeau national lors de ces IIè Jeux de la Zone II de l’ACNOA.

L’événement du samedi était présidé par le secrétaire général de la FEMAT, Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è dan, en présence de plusieurs membres du bureau fédéral, des responsables des dojos participants et des deux sélectionneurs des juniors, Maître Yaya Dembélé (sélection masculine) et Maître Bah Bagayoko (sélection féminine). Au total, 78 combattants dont 30 femmes, issus des dojos le Foyer, du stade Modibo Keïta (SMK), de l’INA, de la Fourrière, du Lycée Badala, de Nangui, de Kala sport, du Progrès, du Lycée sportif Ben Oumar Sy (LSBOS), du dojo du Rail et de la Ligue de Koulikoro, ont participé à cette deuxième compétition nationale (la première s’était déroulée le 10 avril).

Les athlètes se sontaffrontés dans 10 épreuves : les-48 kg, -55 kg, – 63 kg, -73 kg et +73 kg pour les garçons; les-44 kg, -49 kg, – 55 kg, -63 kg et +63 kg du côté des filles. Les participants étaient âgés de 14 à 17 ans. Une fois encore, les mômes ont fait honneur à leur réputation, en gratifiant le public d’un beau spectacle. Chez les filles, la finale des -44 kg a été dominée par Safiatou Koïta (Lycée Badala) face à Mariam Dembélé (SMK), alors que Fatoumata Sampana (INA) s’est imposée dans la catégorie des -49kg devant Batinin Traoré (dojo la Fourrière).

Dans la finale des -51kg, Kadidiatou Kolokogon (SMK) a pris le dessus sur sa coéquipière Awa Sissoko (SMK) tandis que Maïmouna Konaté (INA) a été sacrée chez les -63kg face à Awa Sangaré (SMK). Quant àKoumba Diallo (dojo du Rail, +63kg), elle est sortie vainqueur de son duel contre Djénèba P. Diallo (SMK).

Sur le tableau masculin Amadou Traoré (Foyer, -48kg) a enlevé la médaille d’or devant Hamidou Barry (Lycée Badala), chez les -48kg, alors que Mohamed Fofana (Kala Sports) a été sacré dans la catégorie des -55kg devant Mamadou Diakité (dojo le Progrès). Chez les -63kg, Ibrahima K, Sidibé (Foyer) a dominé Almami Traoré (Fourrière), tandis que Djibril Diarrassouba (INA) l’a emporté face à Seriba Doumbia (Fourrière) dans la catégorie des -73 kg. Quant à Mamadou Dabo (Foyer), il s’est classé premier devant Mahamadou Diarra (SMK), chez les +73 kg.

Au classement général, le dojo le Foyer s’est hissé sur la plus haute marche du podium, avec 4 médailles, dont 3 médailles d’or, 1 médaille d’argent devant le dojo de l’INA qui a totalisé 10 médailles, dont 2 médailles d’or et 8 médailles de bronze. Le dojo du Stade Modibo Keïta complète le podium, avec 7 médailles, dont 1 médaille d’or, 4 médailles d’argent et 2 médailles de bronze.

«Ces deux compétitions vont nous permettre de sélectionner les meilleurs. On a constaté que le niveau des athlètes s’est beaucoup amélioré lors de cette deuxième compétition», a déclaré le sélectionneur de l’équipe nationale masculine, Maître Yaya Dembélé, ceinture noire, 5è dan. Un avis que partage son homologue de la sélection nationale féminine, Maître Yaya Bagayoko, ceinture noire, 4è dan.

«Les enfants ont fait beaucoup de progrès, leur prestation autorise des espoirsdans la perspective des Jeux de la Zone II de l’ACNOA.La compétition se déroulera chez nous et notre ambition est d’engranger le plus grand nombre de médailles. Tout sera mis en œuvre pour atteindre cet objectif», a martelé le technicien.

à l’instar des deux sélectionneurs, le secrétaire général de la FEMAT a également salué la qualité du spectacle produit par les juniors et affiché son optimisme pour la suite des événements.

«La compétition a été à la hauteur de l’enjeu, chaque athlète voulait être parmi les sélectionnées pour représenter le Mali. Les enfants ont donné le meilleur d’eux-mêmes», a fait remarquer Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è dan : «Les chances du Mali de remporter les Jeux sont grandes, nous aurons le soutien des autorités et des supporters», a ajouté le secrétaire général de la FEMAT.

Les IIès Jeux de la Zone II de l’ACNOA mettront aux prises les athlètes de huit pays : le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Sierra Léone, le Cap-Vert et la Guinée. Les participants vont s’affronter dans cinq disciplines, à savoir le taekwondo, l’athlétisme, le basket-ball 3×3, la boxe, le judo. Il y aura également des séances de d’exhibition de sambo.

Boubacar KANTÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct