Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

REVUE DES TROUPES AU GROUPEMENT MOBILE DE SÉCURITÉ (GMS) :LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE LA POLICE SUR PIED DE GUERRE

La synergie des syndicats de la Police composée de : SPN – UNTM, SPN- CSTM, SNOP, SYNAPOL, SAP, APN, APRM, SYLIPOL, SIP et le SYNACOMPOL a organisé hier, jeudi 28 janvier 2021, une assemblée générale d’information, dans la cour du Groupement Mobile de Sécurité (GMS). Ces dix (10) tendances syndicales de la Police Nationale se sont présentées à la Compagnie de Circulation Routière, puis à la Compagnie de maintien d’ordre MO.

 

La rencontre a permis de faire le compte rendu de la gestion du préavis de grève et aux militants d’être fixés sur les revendications en cours.  C’est-à-dire informer l’ensemble des fonctionnaires de Police sur les mesures syndicales que la Synergie peut entamer aux profits des fonctionnaires de la Police Nationale.

Le porte-parole de la synergie, Adjudant José KAMATE, a expliqué que l’administration et les syndicats sont dans un processus d’exécution d’un procès-verbal de conciliation. Pour rappel, c’est à la suite d’un dépôt de préavis, qu’il y a eu la mise en place d’une commission de conciliation à la date du 27 novembre 2020, présidé par le Directeur général de la Police en présence du représentant du ministre de la Sécurité et le Directeur des Ressources Humaines. Il a indiqué qu’à l’issue des négociations, sur 22 points inscrits à l’ordre du jour, il y a eu 18 points d’accord, 2 points d’accord partiel et 2 points de désaccord. A cette date, jusqu’à nos jours, rien n’a bougé dans l’exécution de ce procès-verbal de conciliation malgré nos multiples tentatives de dialogue auprès de l’administration. Par rapport à ce fait, celle-ci est restée insensible à nos cris de cœur ».

« Nous sommes écœurés par rapport aux comportements de notre administration et de notre département car jusqu’à présent rien n’a bougé » a déclaré le porte-parole.

Dans les revendications de la Synergie on peut citer entres autres la relecture du décret 351 portant sur l’octroi des primes et allocutions aux fonctionnaires de police ; la régularisation de la situation administrative des officiers de police qui devraient être de la catégorie A ; la régularisation des 119 diplômés, celle des policiers qui sont partis à la retraite en décembre 2019 et l’octroi de la prime Covid-19.

Les syndicalistes entendent mener une série d’activités pour qu’ils puissent avoir satisfaction. « Nous avons une série d’activités prévue dans les jours à venir. Demain nous avons un point de presse suivi d’un dépôt de préavis de grève. On commencera par un sit-in, ensuite une marche et un préavis de 48 heures de grève » a déclaré l’Adjudant KAMATE.

Aujourd’hui, vendredi 29 janvier à 15h, un point de presse sera effectué pour l’unicité syndicale et l’unité d’action syndicale dans les décisions à prendre concernant la marche, le sit-in et le préavis de grève dans les prochains jours à venir.

YOUSSOUF KONATE

Source : Le Soir De Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct