Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

PROJET DE DECOUPAGE ADMINISTRATIF : Koro a marché hier pour manifester son opposition

Les contestations contre le projet de découpage administratif continuent. Les réclamations aussi. Après la région de Gao qui a manifesté le lundi dernier, pour l’érection de Ansongo, Bourem, Bamba et Koukia en régions, c’est au tour de Koro de marcher hier, mardi 23 octobre 2018, pour dire non au découpage administratif en l’état et réclamer son érection en région.

La population de Koro n’est pas aussi d’accord avec le ministre Mohamed Ag Erlaf et son fameux projet de redécoupage territorial du Mali. Elle estime que le partage du gâteau n’a pas été équitable. Comme la majorité des Maliens, les Korois s’opposent à ce projet. Ils ont même marché hier matin pour manifester leur opposition à ce projet de découpage administratif de notre pays.

Les représentants des collectivités locales, les députés élus à Koro, le conseil local de la jeunesse, la Cafo, les commerçants, les agents de l’Etat, le collectif des chefs de village et notables coutumiers du cercle de Koro… étaient tous présents à cette marche pour dire dit « Non au morcèlement de Koro » ; « Non au projet de découpage administratif de notre pays ». « Nous rejetons en bloc ce fameux projet de découpage administratif », scandaient les marcheurs.

Les Korois ont été très clairs quant à leurs propositions : ils réclament l’érection de leur cercle en région. « Koro a toutes les potentialités pour être érigé en région », clament-ils avec fierté pour justifier leur combat. Ce point seul ne suffit pas, selon les marcheurs. Ils réclament l’érection de 5 de ses communes en cercles, notamment les communes de Madougou, Diankabou, Dinangourou, Dougouténé et Dioungani. Pour eux, le détachement des communes de Diakambou, Bamba, et Kassa de Koro est inadmissible. « Au lieu d’apporter une solution à la sécurité et au développement, le gouvernement nous ôte de certaines parties en ouvrant la voies à d’autres conflits », regrettent les marcheurs, avant d’affirmer qu’ils se battront pour non seulement l’érection de leur cercle en région, mais aussi le rattachement à Koro des localités que le gouvernement leur a ôtés dans le projet de découpage.

Ce morcèlement de Koro a touché plus d’un. C’est ce que nous relaté l’adjoint au maire de Koro, Issa Sagara, que nous avons joint au téléphone juste après la marche. « Nous sommes sortis ce matin (hier) pour dire Non au projet de découpage administratif par lequel le gouvernement veut morceler notre cercle car il a détaché les communes de Diamkabou, Bamba, et Kassa de Koro », a-t-il relaté. A ses dires, le souhait des Korois est que le gouvernement retire son projet et érige Koro en région. « Nous voulons que Koro soit une région car nous avons tous les atouts », nous confie Issa Sagara.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct