Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle au Sénégal : Le président sortant réélu avec 58,27% des suffrages

Fin de suspense au Sénégal, le président sortant, Macky Sall est réélu avec 58,27% des voix selon les résultats provisoires officiellement annoncés ce jeudi 28 février 2019, en début d’après-midi, par la commission nationale de recensement des votes (CNRV).

Suite à une longue attente et de patience, les résultats du premier tour de la course présidentielle au Sénégal sont enfin tombés. En effet, hier jeudi 28 février, dans l’après-midi, le président de la commission nationale de recensement des votes, le  juge Demba Kandji a  tranché  la question des résultats à son niveau et devant une dizaine de journalistes. De ce fait, le président Macky Sall a été proclamé réélu avec 58,27% des suffrages exprimés contre 20,5% pour le principal opposant, non moins ancien premier ministre, Idrissa Seck. Pour sa part, le candidat Ousmane Sonko a eu 15,67 % des voix. Comme score du premier tour, Issa Sall a eu 4,07%, suivi du candidat Madické Niang qui a eu 1,28% des voix. Quant au retard consommé sur cette proclamation de résultats, la commission sénégalaise s’est justifiée en disant que les PV ont été récupérés dans la matinée en retard et en particulier, ceux venus de l’étranger. À entendre le juge Demba, le taux de participation à cette élection présidentielle s’élève à 66,23%. Contrairement à celui de 2012 qui était de 51,8%. Statistique qui sous-entend que les électeurs du pays sont massivement sortis pour accomplir leur devoir citoyen et démocratique.

Les candidats malheureux rejettent la victoire de Macky Sall

Dans un communiqué provenant des candidats Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Madické Niang et Issa Sall, on pouvait lire : « Nous rejetons fermement et sans aucune réserve ce résultat. Nous ne ferons aucun recours devant le Conseil constitutionnel ». Aux camps Macky Sall, cette radieuse victoire se savoure par les militants du  président candidat à sa propre succession. Macky Sall a pratiquement relevé le défi. Il fallait peut-être s’y attendre parce que c’est un fait qui avait déjà été annoncé depuis lors des campagnes.  Donc comme confirmé par certaines données médiatiques, le coup KO de Macky Sall est en phase d’être une réalité avec l’annonce de ce résultat provisoire même si le Conseil constitutionnel annoncera le résultat définitif dans les prochains jours.

La situation du Mali, de la RDC voire du Nigéria après leur élection présidentielle  sont en phase de se téléporter au Sénégal avec ces dénonciations de victoire.

Mamadou Diarra

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct