Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour moraliser la vie politique malienne : L’USR lancée ce samedi

Nouhoum Togo, un des fidèles des défunts Amadou Toumani Touré et Soumaïla Cissé, a, enfin créé son parti politique. La Benjamine des formations politiques au Mali qui se nomme Union pour la Sauvegarde de la République (USR), se veut un parti qui va pour moraliser la vie politique au Mali. Selon son président, le lancement officiel de l’USR est prévu pour demain, samedi 10 juillet.

S’inspirer des trois empires dans lesquels se reconnait le Mali, à savoir le Ghana, le Manding, et le Songhaï pour redonner au Mali ses valeurs d’antan ; moraliser la vie politique malienne. Telles sont, entre autres, les raisons fondamentales de la création de l’Union pour la Sauvegarde de la République. C’est en tout cas l’explication que nous a donné son président Nouhoum Togo, au cours d’un entretien. Selon, comme il aime se qualifier ainsi, le fils du chef de village, l’USR ne sera pas un parti politique de plus. Il sera ce parti qui donnera à la vie politique malienne les qualités qu’il faut. Nouhoum Togo et ses camarades comptent créer la différence avec les autres politiques à travers le respect de l’éthique, la morale et la dignité. Ce jeune parti politique s’inspirera des valeurs des empires du Ghana, du Mali et Songhaï. Certains points de la charte de Kouroungafouga seront pris en compte par l’USR, selon son président Nouhoum Togo. Le responsable à la communication du défunt chef de file de l’opposition dit tenir, durant toute sa vie politique, au respect de la parole donnée, à la vérité, à la transparence, à la dignité et à la constance.

Nouhoum Togo promet de mettre en pratiques les leçons apprises auprès de ses mentors, feu Amadou Toumani Touré et feu Soumaïla Cissé. « Pour le bon fonctionnement de ce parti et pour qu’il puisse moraliser la vie politique malienne, nous allons nous inspirer de la vision du président Modibo Keita. Nous avons eu la chance d’aller dans l’école d’Amadou Toumani Touré et de Soumaila Cissé », nous a confié l’enfant de Diallassagou dans le cercle de Bankass.

Selon Nouhoum Togo, lui et ses militants travaillent sur la création de ce parti depuis un an et 6 mois. D’abord, dit-il, nous avons créé des groupes WhatsApp qui sont allés à 15 groupes. Ainsi, plusieurs réunions virtuelles et aux présentielles ont été tenues. Aujourd’hui, en plus des adhérents à Bamako et à l’intérieur du pays, l’USR compte plus de 400 militants à l’étranger. Certains de ces militants de la diaspora sont déjà à Bamako pour le lancement des activités, nous informe Nouhoum Togo.

Les Maliens, dans leur majorité, sont déçus de la classe politique. Ils mettent tous les politiques dans le même bateau. Mais Nouhoum Togo promet de pouvoir sensibiliser la population à la faire adhérer à son idée. « Nous allons baser nos actions à la sensibilisation de la population. Tous ceux qui sauront que nos principes sont l’honneur et la dignité, ils vont nous rejoindre » a indiqué le président de l’USR qui affirme que les hommes d’honneurs et de dignité doivent faire la politique. « Si vous refusez de faire de la politique, en la laissant aux bandits, ils vont vous gérer. Un voleur qui vient en politique ne serait qu’un voleur. C’est pourquoi nous avons demandé à tous les dignes fils de ce pays de faire la politique, mais honnêtement », a prêché Nouhoum Togo. Pour lui, si les hommes qui respectent l’éthique et la morale acceptent d’aller dans la politique, des bandits sortiront par la fenêtre ou abandonneront la politique.

Selon Nouhoum Togo, l’une des raisons qui lui a poussé à créer son parti, c’est la moralisation de la vie politique. Il faut moraliser la vie politique malienne. Il faut que les populations n’aient pas peur des hommes politiques, qu’elles ne les considèrent pas comme des menteurs, des voleurs et des hommes sans honneur, affirme l’ancien chargé à la communication au ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Aux dires de Nouhoum Togo, son parti gagnera les élections communales, législatives et régionales par ces qualités.

Le lancement de l’USR prévu pour le samedi prochain à l’Hôtel Radisson

Au cours de notre entretien, Nouhoum Togo a annoncé le lancement de son parti, l’USR, prévu pour le samedi 10 juillet à l’hôtel Radisson de Bamako. « Le lancement officiel est prévu pour ce samedi. Nous avons des militants qui viendront de partout à travers le territoire national. Certains de nos militants de la diaspora sont déjà à Bamako », nous a-t-il informé. Après cette étape, Nouhoum Togo annonce la mise en place des structures du parti à l’intérieur et à l’extérieur du Mali. « Après le lancement, nos militants vont commencer la mise en place des structures », dit-il.

Avant de terminer, Nouhoum Togo a invité toutes les bonnes volontés à rejoindre l’USR pour la construction d’un Mali nouveau. « Il faut que les Maliens comprennent que personne ne viendra aider notre pays. C’est à nous de le bâtir. En acceptant de moraliser la classe politique, en acceptant de se donner la main, nous pourrons sortir ce pays du gouffre », a-t-il laissé étendre.

Aussi, le président de l’Union pour la Sauvegarde de la République a plaidé pour la sécurisation des personnes et leurs biens ; le droit à l’éducation et à la santé des enfants dans la localité affectée par l’insécurité.

Boureima Guindo

  Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct