Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Office du Niger : Le système des Nations Unies attentif aux doléances

Le Coordonnateur résident du système des Nations unies et Coordonnateur humanitaire pour le Mali, Alain Noudéhou, accompagné des responsables d’une dizaine des agences des Nations unies a visité hier le barrage de Markala. Après cette visite, la délégation a eu une rencontre d’échanges avec le président directeur général de l’Office du Niger (ON), Abdel Kader Konaté.

 

Il s’agissait pour les Nations Unies à travers cette rencontre d’échanger avec les cadres de l’ON pour identifier les défis et contraintes de la structure. à Markala, les visiteurs du jour ont pu apprécier les systèmes hydrauliques de delta central du Niger. Ils se sont informés sur les potentiels d’irrigation de l’ON.Le coordinateur du système des Nations unies s’est dit impressionner par les potentiels qu’offre le barrage et ce qu’il peut apporter comme solution aux problèmes de l’agriculture dans notre pays. «Nous parlons des questions de développement et humanitaires. Il y a un potentiel énorme à l’ON qui peut servir à revaloriser l’agriculture et par ce biais à créer de l’emploi pour les femmes et les jeunes», a reconnu le chef du système des Nations unies dans notre pays.

«Avec tout ceci,on peut ensemble trouver des moyens pour revaloriser le potentiel du barrage», a souligné Alain Noudéhou. évoquant les difficultés que connaît l’ON, il reconnaîtra un manque de financement et d’investisseurs. à cela, s’ajoute la problématique de la sécurité.

à cet effet, le visiteur du jour a donné l’assurance de travailler pour apporter leur aide à l’ON. Il a sollicité que le gouvernement s’investisse de son côté pour assurer la sécurité des personnes et des terres. Il s’est dit favorable pour orienter les investisseurs vers l’ON qui produit pour le bonheur de l’économie de la région et contribue à lutter contre le chômage des jeunes et des femmes.

Alain Noudéhou a apprécié le plaidoyer du PDG de l’ON qui sollicite leur accompagnement pour la contre saison de la présente campagne agricole, l’aménagement de 1.500 hectares au profit de 500 familles déplacées internes de Ségou à raison de 3 hectares par famille.

Le PDG a plaidé pour l’agrandissement du canal du Macina. Qui améliorera la disponibilité des terres cultivables. Conscient de la mobilisation des ressources à court, moyen et long terme, le coordonnateur du système des Nations unies a estimé important de trouver des partenaires et les financements qu’il faut. Ce qui, de son avis, permettra d’augmenter la production agricole mais aussi et surtout offrira l’opportunité de travail aux femmes et jeunes qui se prendront en charge. Ces derniers contribueront au développement de leurs communautés en particulier et du pays en général.

Mariam A. Traoré
Amap-Ségou

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct