Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mouvements nocturnes à Bamako: Les soirées Balanin show énième fois interdites à Ouolofobougou

Vu les tournures intempestives et violentes qu’épousent les soirées dites Balanin show organisées par les jeunes mineurs dans les carrés des quartiers populaires de Bamako, les autorités morales de certains de ces quartiers montent souvent au créneau. A Ouolofobougou, le plus petit quartier de Bamako en termes de superficie géographique, les notables et les Religieux sont allés en guerre contre le phénomène.

 

La semaine dernière, à l’issue d’une prière prescrite, l’Imam Cheikh Amadou Tidiane Tall, a annoncé à l’intention des Chefs de famille et fidèles musulmans que, désormais, dans tout domicile où se tiendra une telle soirée ou qui offrira source d’alimentation en courant électrique aux organisateurs de ces manifestations intempestives  nocturnes seront mis en quarantaine. Ce qui dénote que ni les Dirigeants de la mosquée ni les sages ni les Responsables coutumiers et administratifs du quartier ne participeront à quelconque cérémonie qui s’y tiendra. Cela, qu’il soit baptême, mariage, maladie, décès, etc.

Au passage, soulignons qu’outre  leur côté dérangeant durant toutes les heures qu’elles se dérouleront dans un secteur, ces soirées sortent souvent de leur cadre de réjouissance populaire pour devenir source de dépravation des mœurs et de bain de sang à cause des  comportements agressifs et des  pas de danse exhibitionnistes auxquels les jeunes se livrent.  Selon une source spécialisée, rares sont aujourd’hui à Bamako ces maudites soirées qui ne se soldent pas par des bagarres rangées entre des clans de jeunes voyous, des cas de viols collectifs même, de désolation et deuil dans les pauvres familles. Ce qui  engendre souvent un climat de morosité et terne qui ne dit pas son nom dans les mouvements de Bamako by night. Même les professionnels du sexe se méfient des jeunes accrocs de ce genre de manifestations noctambules sou tendant violences verbales et physiques, dépravation de mœurs,  viols, occupation illégale de voies et espaces publics et dérangement nocturne des heures et des heures durant des paisibles citoyens.

Cependant, du vivant du Grand Imam Ba Seydou Tall (paix à son âme), il était devenu formellement interdit d’organiser ces soirées Balanin show devant les familles. Car, les dispositions disciplinaires citées plus haut d’ici étaient entrées en vigueur.

Donc, conscients de cette situation, les Responsables religieux et coutumiers du quartier n’entendent point se laisser faire pour s’attendre à des cas de dérapages trop regrettables. «C’est ainsi que la mesure d’interdiction a pu renaitre pour non seulement préserver le côté paisible du climat social dans le quartier mais aussi faire face aux contrevenants pour mettre fin au phénomène de dépravation des mœurs et de délinquance juvénile qui gagne du terrain, d’année en année, dans notre pays », nous a confié un notable du quartier. Ce qui ne semble pas faire l’affaire des ‘’ambianceurs’’ qui n’y trouvent pas leur compte au point de s’abstenir du moins des mauvaises habitudes. Reste à savoir si cette mesure salutaire sera appliquée à la lettre pour faire tache d’huile dans d’autres quartiers populaires de Bamako.

Sadjo Bathily

LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct