Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mort de l’ex- Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga : Des partis politiques exigent l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de ce décès

L’ancien Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, président de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP), est décédé, le lundi 21 mars 2022, en détention préventive, à la Clinique Pasteur de Bamako des suites d’une maladie. Suite à cette mort, le Parti pour la renaissance nationale (PARENA), présidé par Tiébilé Dramé, a demandé aux autorités de la transition de faire toute la lumière sur les circonstances du décès de cet acteur majeur de la vie politique du Mali en détention préventive . En plus du PARENA, le Cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, composé de plus de 100 partis politiques, exige aussi l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire la lumière sur les circonstances de ce décès et en situer les responsabilités.

Dans un communiqué rendu public, le 21 mars 2022, le PARENA indique qu’il est profondément attristé par le décès de l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, détenu depuis le 26 août 2021. « Au PARENA, nous témoignons que Soumeylou B. Maïga a été un intrépide et ardent acteur de la lutte pour l’avènement de la démocratie pluraliste, depuis la clandestinité au sein du Parti malien du Travail (PMT). Malgré les alertes répétées de sa famille et de ses médecins sur la détérioration de son état de santé, les demandes d’évacuation de l’ancien Premier ministre n’ont pas reçu de suite favorable », a révélé le parti présidé par l’ancien ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale. Dans ce pays, indique le PARENA, l’ancien Président, Moussa Traoré, malgré sa condamnation à mort pour crimes de sang, avait bénéficié d’une évacuation sanitaire à la charge de l’Etat malien. « Le Parena demande aux autorités de la transition de faire toute la lumière sur les circonstances du décès, en détention préventive, de cet acteur majeur de la vie politique du Mali. Le Parena présente ses condoléances émues à toute la famille Maïga et à la direction et aux militants de l’ASMA-CFP », évoque le communiqué du PARENA.

Dans son communiqué en date du 21 mars dernier, le cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie a aussi exprimé sa tristesse face au décès de Soumeylou Boubeye MAÏGA, ancien Premier ministre, président de l’ASMA, membre du Directoire du Cadre. « Le Cadre perd ainsi un compagnon de lutte déterminé. Le Mali perd un démocrate engagé et avant-gardiste défenseur des libertés fondamentales. Cette disparition interpelle les autorités de la transition qui n’ont pas donné suite favorable aux nombreuses demandes d’évacuation sanitaire alors que la santé de l’ancien Premier ministre était très  dégradée et que son pronostic vital était engagé selon les avis émis par les spécialistes. Soumeylou Boubèye MAIGA est mort en détenu politique, dans les conditions très troublantes. Pour cette raison, le  Cadre exige l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire la lumière sur les circonstances de ce décès et en situer les responsabilités », révèle le communiqué du Cadre.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct