Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Un taux de 103,7% attendu pour la production céréalière 2018-2019

L’information émane du ministère de l’Agriculture qui a fait, ce lundi 29 octobre le point sur la situation de la campagne agricole 2018-2018. Le secrétaire général Lassine Dembélé a précisé que ces chiffres doivent être confirmés lorsque les carrés de rendement vont être récupérés et pesés.

Présentant  l’état de la campagne agricole, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture a affirmé que la situation pluviométrique a été caractérisée par un démarrage tardif qui a occasionné un retard dans la mise en place des cultures de manière générale.
« Aussi, par la suite, les pluies ont été normales à excédentaire sur l’ensemble du territoire national par rapport à la dernière campagne agricole », a-t-il fait savoir.
Avant de déplorer que l’abondance des pluies et la forte montée du niveau des crues dans les cours d’eau ont entrainé l’inondation de certaines parcelles agricoles.
«Les évaluations à la date du 20 octobre donnent 6% de pertes en riz et 0,6% de perte sur la culture céréalière sur l’ensemble du territoire national », a-t-il révélé.
S’agissant de la situation phytosanitaire, Lasine Dembélé a évoqué des attaques de chenilles légionnaires dans les grands bassins de production de maïs, en début de saison.
De même, soutient-il, vers la fin du mois de septembre, il a été signalé la présence d’oiseaux granivores dans la bande sahélienne du pays notamment à Nioro du Sahel, l’Office du Niger, et l’Office riz Mopti.
Aux dires du secrétaire général, grâce à la bonne pluviométrie et aux efforts conjugués des acteurs, l’impact de l’attaque des chenilles a été limité.
Pour ce qui concerne les oiseaux granivores, Lassine Dembélé a informé que le Service national de protection des végétaux a organisé des interventions terrestres qui ont permis de limiter les dégâts. «Les pertes liées aux attaques d’oiseaux se chiffrent à 22 ha », a précisé Lassine Dembélé.
En terme de réalisation, il a rappelé que la prévision céréalière était de 5 854 346 ha dont 5 883 931 ont été réalisés, soit un taux de réalisation de 100,5%. En ce qui concerne les prévisions de production céréalière, il a affirmé que l’objectif était de l’ordre de 10 510 898 tonnes. L’évaluation faite, note-t-il, prévoit une production de 10 423 835 tonnes, soit un taux de réalisation de 103,7%.
Le secrétaire général du département de l’Agriculture a précisé que ces chiffres doivent être confirmés lorsque les carrés de rendement vont être récupérés et pesés.

Mahamane Maïga 

Lejecom

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct