Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : un rapport alerte sur l’addiction aux réseaux sociaux

Le dernier rapport d’Internet Society (ISOC-Mali), publié le 25 mars, s’inquiète de l’addiction croissante aux réseaux au Mali, notamment chez les jeunes.

 

L’antenne locale d’Internet Society (ISOC-Mali) a rendu public son rapport d’étude intitulé État des lieux des réseaux sociaux au Mali, le 25 mars. Treize localités dont huit régions, en plus du district de Bamako, ont été couvertes dans le cadre de cette étude, et 6 551 usagers des réseaux sociaux ont été touchés, peut-on lire dans le rapport de 35 pages.

L’étude donne un aperçu sur les usages, les fréquences et les coûts liés à l’utilisation des réseaux sociaux au Mali. On apprend aussi que 81,41% des utilisateurs des réseaux sociaux au Mali ont entre 18 et 40 ans. Les plus de 40 ans représentent seulement 5,21% des usagers.

WhatsApp, le réseau social préféré des Maliens

Aussi, ressort-il de cette enquête que le réseau social WhatsApp est, de loin, le plus utilisé par les personnes sondées, avec 29,69%. Il est suivi par Facebook qui représente 26,01% des enquêtées. Twitter arrive bon dernier du classement avec 4,81% d’utilisateurs.

S’agissant de l’addiction aux réseaux sociaux, les enquêteurs de ISOC-Mali ont posé la question aux sondés : où est-ce qu’ils n’utilisent pas les réseaux sociaux ? Seulement 29,52% des personnes interrogées disent ne pas utiliser les réseaux sociaux dans les lieux de culte (mosquée, église). Ainsi, plus de 70% des utilisateurs des réseaux sociaux surfent quand ils participent par exemple à un enterrement ou s’ils sont dans la mosquée ou à l’église.

Rapport d’étude sur l’utilisation des #reseauxsociaux au #Mali: 26,07% partage tout type d’informations sans distinction, 46,63% partage des articles et d’actualités. @kbakary @VictorNdonnang @internetsociety @HamadounToure_ @Facebook @WhatsApp
https://t.co/AW9it9f3Hg pic.twitter.com/FY2z14039l

— ISOC MALI, le chapitre malien d’Internet Society (@isocml) March 29, 2021

Si les Français passent en moyenne 1h 36 par jour sur les réseaux sociaux, selon une étude de Global Web Index, on apprend dans l’étude d’ISOC-Mali qu’une majorité de Maliens  (63,62%) y passent en moyenne 5 heures par jour. Un seuil inquiétant, selon les auteurs du rapport.

Dépendance numérique

Par ailleurs, ISOC-Mali préconise des campagnes de sensibilisation pour diagnostiquer et traiter les cas d’addiction et de l’e-dépendance aux réseaux sociaux, en partenariats avec les structures publiques en charge des TIC.

Le sondage a également porté sur la connaissance des usagers des réseaux sur la législation protégeant les données personnelles au Mali. 54,37% des répondants disent avoir entendu parler de la loi pour la protection des données à caractère personnel. Une note d’espoir.

L’étude permet de découvrir que, malgré un revenu faible, des Maliens mettent de l’argent pour satisfaire leur envie d’être en ligne, notamment sur les réseaux sociaux. 50,37% des personnes enquêtées affirment dépenser entre 100 et 500 francs CFA par jour, soit 15 000 francs CFA par mois. Et 16,36% affirment débourser, en moyenne, 1000 francs CFA par jour pour se connecter sur les réseaux sociaux.

Source : Benbere

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct