Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali-France : un protocole d’accord pour renforcer les services de l’État et des collectivités

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et l’Agence française de développement (AFD) ont procédé, mardi dernier dans les locaux de ce département, à la signature d’un protocole d’accord sur la mise en œuvre du dispositif d’appui des conseillers en régions.

L’objectif visé par ce dispositif est de contribuer à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Nord du Mali et à la stabilisation durable dans le Centre du pays.

Depuis janvier 2020, un dispositif d’appui d’un genre nouveau est mis en place dans les Régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kidal pour aider au retour et au renforcement des services de l’État et des collectivités territoriales dans ces localités. Le dispositif consiste à mettre en place un conseiller par région, tantôt placé auprès des conseils régionaux/autorités intérimaires régionales (Tombouctou, Gao), tantôt auprès du Gouvernorat (cas de Mopti). Les conseillers de Kidal et Ménaka seront mis en place en 2021.

Le dispositif est subventionné par l’AFD à environ 1,6 milliard Fcfa sur trois ans (2020-2022). Il est mis en œuvre par «Expertise France» et piloté avec le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et les collectivités concernées dans les régions d’intervention. La mise en place de ce dispositif a permis de renforcer les capacités techniques des conseils régionaux par la mise à disposition des conseillers auprès de ces autorités régionales. Ce dispositif est appuyé par une cellule de coordination basée à Bamako, qui aura pour but de piloter, faciliter, suivre et coordonner les actions des conseillers en régions.

Malgré des acquis enregistrés, le dispositif, qui a démarré en janvier 2020, a connu des contraintes dans sa mise en œuvre, notamment la non définition des responsabilités de toutes les parties prenantes. En l’occurrence celles du ministère de l’Administration territoriale dans la conduite du dispositif. Pour pallier cette contrainte institutionnelle, les échanges avec l’AFD ont abouti à la nécessité de mieux préciser les rôles des différentes parties par la signature d’une convention. Le document a ainsi signé par le chef du département, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga et le directeur général adjoint de l’AFD, Sébastien Demay.

Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a invité l’équipe du dispositif, sous la coordination du directeur général des collectivités territoriales, à poursuivre dans la dynamique en cours pour l’atteinte des objectifs. Le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, par la même occasion, a adressé ses remerciements à l’AFD pour son appui constant à la réforme de la décentralisation et au développement local au Mali.

Oumar DIAKITÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct