Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la COVID-19 : La vaccination avec Astra Zeneca reprend

L’information a été donnée le mercredi 15 septembre 2021 au cours d’un point de presse organisé par le ministère de la Santé  et du Développement social sur le 2ème lot du vaccin Astarzeneca et sur l’Essai Solidarité sur les vaccins pour lequel le Mali a été choisi.

Le point de presse était présidé  par Sékou Oumar Dembélé, conseiller technique  au ministère de la Santé et du Développement social, en présence du directeur national de l’Institut national de la santé publique (INSP) Pr Samba Ousmane Sow, du directeur général de la santé et de l’Hygiène publique, Dr Tidiane Traoré, de Daouda Minta, membre du comité scientifique et du directeur du centre national d’immunisation, Dr Ibrahim Diarra.

Selon Dr Sekou Dembélé, conseiller technique du ministère de la Santé et du Développement Social, l’objectif de ce point de presse était de donner les vraies informations sur les vaccins afin que les Maliens puissent adhérer à l’idée de se faire vacciner contre le coronavirus. «Les rumeurs qui circulent sur les vaccins au Mali ne sont pas fondées. C’est juste fait pour que le  peuple n’aille pas se faire vacciner. Les vaccins qui sont au Mali sont homologués par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donc il n’y a rien dans la vaccination qui puisse nuire à la santé », souligne-t-il.

Le directeur du centre national d’immunisation, Dr Ibrahim Diarra a affirmé que le Mali a « réceptionné un 2ème lot de 79 200 doses de vaccin Astrazeneca. Nous avons déjà repris la vaccination avec Astrazeneca. Nous demandons aux personnes ayant reçu leur première dose du vaccin Astrazeneca de se présenter aux centres de santé munies de leur carte de vaccination pour recevoir leur deuxième dose. Ceux qui n’ont encore reçu aucune dose de vaccin, nous les exhortons à aller se faire vacciner car la vaccination est l’un des piliers majeurs de la lutte contre la COVID-19. Ce 2ème lot concerne Bamako, Kayes, Sikasso, Gao, Ségou et Koulikoro »

Pour la vaccination avec le vaccin Johnson and Johnson, déclare Dr Diarra, les régions de Mopti, Tombouctou, Taoudenit, Ménaka et Kidal ont pratiquement épuisé leur stock de vaccin. Il a laissé entendre que d’autres vaccins sont attendus à Bamako dans les jours à venir.

Concernant les 40 000 doses de vaccin de l’Essai Solidarité, aux dires du directeur général de l’INSP, Pr Samba Sow, les chercheurs ont examinés ces vaccins en trois (3) phases avant de les mettre à la disposition de notre pays. « Il y a 84 pays qui avaient postulé pour l’Essai Solidarité. Le Mali fait partie des rares pays choisis pour faire le test de l’Essai Solidarité. Ces tests, qui seront faits dans notre pays concernent la fin de la phase 2B  et le début de la phase 3 car ces vaccins ont déjà été testés ailleurs pour les phases précédentes », indique-t-il.

A l’en croire, il faut entre 10 et 12 ans pour qu’un vaccin soit opérationnel, c’est-à-dire de l’invention jusqu’à la mise sur le marché. Mais avec la pandémie de la COVID-19, poursuit-il, on ne pouvait pas respecter ce délai vu le nombre de morts occasionnés par ce virus. L’Organisation mondiale de la Santé a été obligée de raccourcir le délai en maintenant l’essentiel »

Pr Samba Sow a exhorté les hommes de média à participer à la sensibiliser sur l’Essai Solidarité  afin de contribuer à l’amélioration de la santé des populations.

A.D

Source: Mali Tribune

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct