Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’Imam Mahmoud Dicko donne sa position face à la non-fermeture des mosquées: » La décision de fermer des lieux de culte incombent aux autorités «

L’imam Mahmoud Dicko a animé hier jeudi 26 mars une conférence de presse pour donner sa position relative à la fermeture des lieux de culte et au maintien des législatives. Selon le parrain de la CMAS, ce n’est pas à lui de décréter la fermeture des mosquées mais plutôt aux autorités d’en décider.

 

L’ancien président du Haut Conseil Islamique (HCIM) n’est pas contre la fermeture des lieux de culte. Car précise-t-il, la religion musulmane ne s’oppose pas à la fermeture des lieux de culte lorsqu’il s’agit de protéger des vies humaines.  »  Notre religion n’est pas une religion de contraintes mais une religion de souplesse « , a-t-il déclaré.

L’influent imam de Badalabougou a insisté sur le fait qu’il n’est pas habilité à ordonner la fermeture de mosquées.  »  Il y a des autorités plus compétentes et habilitées qui doivent prendre cette décision…. EIles doivent s’assumer « , a-t-il affirmé.

Il a, cependant, exprimé son incompréhension quant au maintien de la date du premier tour des législatives.  » C’est difficile et incohérent de maintenir les élections législatives et de demander la fermeture des lieux de culte « , s’insurge-t-il contre la décision du maintien du scrutin législatif dans ce contexte de crise sanitaire mondiale.

L’imam Dicko invite, en outre, les uns et autres à respecter toutes les consignes et mesures édictées par les spécialistes. Il demande également à tous de faire des prières et bénédictions pour une fin rapide de la pandémie du coronavirus.

Son porte-parole, quant à lui, appelle à un boycott des législatives prévues pour le dimanche 29 mars prochain.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct