Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION MALIENNE ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME: L’UE S’APPRÊTE A INTERDIRE L’OCTROI DE FONDS AUX PERSONNALITÉS QUI SERONT SUR UNE LISTE NOIRE

Après les Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui, en plus du gel des avoirs et l’interdiction de voyager   de 149 personnalités de la Transition brandi des menaces de sanctions additionnelles dès le 1er janvier 2022, l’Union Européenne (UE) revient à la charge concernant les sanctions à l’endroit des autorités de la Transition.  Elle précise qu’ « il sera interdit aux personnes et entités de l’UE de mettre des fonds à la disposition des personnes répertoriées, que ce soit directement ou indirectement ». Ces sanctions comprennent aussi le gel des avoirs et l’interdiction de voyager.

Ces décisions tombent à un moment où les autorités de la Transition malienne ont « le dos au mur ». Le processus électoral est plus que jamais plombé. L’insécurité bat son plein. L’Economie est à terre. Pour l’une des rares fois, le peuple malien meurtri par toutes sortes de difficultés a été informé de l’ouverture d’un compte bancaire de soutien à la Transition. Il s’agit là des réalités qui décrivent à quel point les nombreuses préoccupations n’arrivent pas à trouver de solutions pérennes et appropriées.  « Que Dieu sauve le Mali »!

À l’occasion du 60ème sommet des Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu le dimanche 12 décembre 2021 à Abuja au Nigéria, ceux-ci ont été plus que jamais fermes par rapport au respect des engagements pris par les autorités maliennes notamment l’organisation des élections présidentielles le 27 février 2022.  En plus du maintien des sanctions déjà imposées, ils précisent que si à la fin de décembre 2021 aucun progrès tangible n’est réalisé dans la préparation des élections, des sanctions additionnelles seront imposées dès le 1er janvier 2022. Les Chefs d’Etat de la CEDEAO sont formels : « Ces sanctions incluront notamment des (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct