Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le président Soumaïla Cissé : « Il urge de sauver le Mali, sa démocratie et sa souveraineté »

Le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) a indiqué son directoire d’activités et ses objectifs le jeudi 18 octobre 2018 à la Maison de la presse de Bamako. C’est lors d’une conférence de presse à l’occasion de laquelle le manifeste du Front a été porté à la connaissance de l’opinion publique afin d’attirer son attention sur la mauvaise gestion des affaires publiques par le régime autocratique d’Ibrahim Boubacar Keita. Le principal initiateur du FSD, Soumaila Cissé, a indiqué que l’urgence est de sauver le Mali, sa démocratie et sa souveraineté.

Le Front pour la sauvegarde de la démocratie s’est fixé comme objectifs, entre autres : le rétablissement de la vérité des urnes respectant le choix majoritaire et volontaire du peuple malien ; la mise en place d’un système électoral fiable, transparent, contrôlable et validé par l’ensemble des acteurs politiques ; la restauration d’une confiance absolue en nos institutions ; la réhabilitation et application collective des lois, règlements, devoirs et libertés fondamentales régissant et animant notre République ;  l’instauration d’un système vertueux et inclusif de gouvernance ; le dialogue politique et social ; la protection intransigeante de la liberté de la presse et des associations humanitaires et du  droit de manifester.

Selon le président Soumaila Cissé, fier et convaincu de ce combat démocratique, le FSD engage toutes ses forces pour faire reconnaitre le vote majoritaire des Maliens pour diriger le pays. Il estime que cela permettra d’orienter le développement du pays par une gouvernance irréprochable basée sur la compétence afin  d’imposer la paix et de faire cesser toute répression et arrestation non conforme aux procédures légales,  règlementaires et approuvées par la justice.

Pour ce faire, l’Honorable Cissé a lancé un appel à tous les citoyens à se joindre à la lutte résolument enclenchée au sein du Front pour la sauvegarde de la démocratie.

Le président Cissé, qui a encore de mauvais souvenirs de l’élection présidentielle, déplore un avenir criminalisé pour le Mali autocratiquement dirigé par le régime en place avec des méthodes frauduleuses, des accords mafieux et des connivences institutionnelles scandaleuses. Pour lui, la dictature du désespoir est désormais au pouvoir. D’ajouter que le holdup électoral a provoqué une unanime et persistance indignation nationale et internationale.  « Il urge de sauver le Mali, sa démocratie et sa souveraineté » a-t-il dit.

Oumar SANOGO

Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct