Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le M5-RFP dénonce la gestion du pays et menace les autorités de la transition : « Les manifestations de masse reprendront avec plus de vigueur…»

Les responsables du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) étaient face à la presse, le vendredi 09 avril 2021 à Bamako pour dénoncer la détérioration de la situation du Mali. A cet effet, ils ont invité les autorités de la transition à œuvrer pour la « rectification » du processus de Transition afin de créer les conditions d’une refondation totale du Mali dans le cadre des Assises nationales de la Refondation. Faute de quoi, ils n’hésiteront pas à reprendre le chemin de la rue pour protester. «Les manifestations de masse annoncées seront juste différées et reprendront avec plus de vigueur après la période de Ramadan avec un Mouvement mieux implanté sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora », révèle la déclaration liminaire du M5-RFP.

Ce point de presse a enregistré la présence du président du comité stratégique du M5-RFP, Dr. Choguel Kokalla Maïga, des autres responsables du Mouvement comme Me Mountaga Tall, Konimba Sidibé, Jeamille Bittar, l’imam Oumarou Diarra. « Il est, en effet, aujourd’hui clairement établi que de plus en plus de nos compatriotes sont victimes d’injustice, de spoliation, de démolition d’habitats, de dénuement total, notamment les déplacés internes, de violations de droits les plus élémentaires, notamment ceux des transporteurs, des acteurs des marchés avec des hausses incontrôlées des taxes sur les denrées et des frais de péage, etc. Aucun foyer, aucune personne n’échappe aujourd’hui à la baisse constante du pouvoir d’achat des Maliens avec son corollaire de paupérisation croissante », c’est ce qui ressort de la déclaration liminaire lue par Konimba Sidibé. Selon ce dernier, la Transition actuelle, non seulement n’a pu apporter une solution à ces difficultés, mais, au contraire, elle les aggrave. Selon le M5-RFP, les situations politique, sécuritaire et sociale au Mali sont préoccupantes. Aux dires du M5-RFP, il y a une « gestion chaotique et irresponsable » au Mali actuellement. « Les autorités de la Transition font preuve d’un amateurisme politico-diplomatique criard, ainsi qu’en témoigne leur silence assourdissant sur les cas de bavures meurtrières avérées ayant coûté la vie à au moins trente-trois civils à Bounty, tel que ressorti dans les premiers témoignages puis dans un rapport officiel des Nations-Unies, et sur certaines autres immixtions inacceptables dans les affaires inter-maliens, le constat accablant et désolant de la poursuite de la gabegie au sommet de l’Etat pour le seul confort des autorités de la Transition et leurs protégés et complices. Il est symptomatique à cet égard de constater que les plus hautes autorités de l’Etat persistent dans leur refus de déclarer leurs biens conformément à la Loi », a précisé Konimba Sidibé. Selon le M5-RFP, jamais la corruption et le népotisme n’ont atteint le niveau actuel au Mali. Le M5-RFP dénonce le refus des autorités de la transition de mettre en place un organe unique indépendant de gestion des élections et d’instaurer une transition inclusive et transparente, notamment sur le calendrier des élections. « La défiance, le mépris affiché à l’égard de la classe politique et son exclusion de la conduite de la Transition malgré des artifices comme le Comité d’Orientation Stratégique (COS) qui tente d’en faire des alibis ou des faire-valoir pour mieux abuser la communauté internationale », a souligné Konimba Sidibé. Selon le M5-RFP, il doit y avoir un consensus et une mobilisation nationale autour de la Révision Constitutionnelle, des reformes politiques, administratives et territoriales. « Le M5-RFP rappelle qu’au plus fort de la lutte contre le régime déchu, dans le respect de nos valeurs socioreligieuses, il avait observé, à l’occasion des 10 premiers jours du mois de la Tabaski 2020, une trêve que les Maliens avaient largement saluée. Le M5-RFP a fait de même avec Pâques 2021 et fera de même pour la période de Ramadan qui s’annonce en suspendant certaines de ses activités déjà annoncées. Mais que nul ne s’y trompe : les manifestations de masse annoncées seront juste différées et reprendront avec plus de vigueur après la période de Ramadan avec un Mouvement mieux implanté sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora et qui aurait achevé sa structuration interne au demeurant en cours de finalisation », a souligné l’ancien ministre Konimba Sidibé. Par ailleurs, le M5-RFP demande au Peuple malien tout entier de prier pour le retour de la cohésion nationale, de la paix et de la réconciliation au Mali.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct