Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kayes : LA CAMPAGNE AGRICOLE PROMET

Les paysans de la Région de Kayes espèrent sur de bonnes récoltes à la fin de cette saison si le bon rythme de la pluviométrie se maintenait. C’est le principal enseignement que l’on peut tirer du Bulletin décadaire de suivi de la campagne agricole 2018-2019 N°009-18 qui nous a été fourni par la direction régionale de l’Agriculture de Kayes. «Nous sortons d’une situation de déficit céréalier de 169.000 tonnes. Nous comptons relever ce défi si cette bonne pluviométrie se maintient», a assuré Luc Diarra, directeur régional de l’Agriculture de Kayes.

Il ressort du document que la présente campagne agricole se déroule normalement dans la région. Les activités pluvio-orageuses se poursuivent régulièrement. Les hauteurs de pluies enregistrées au 20 août 2018 sont supérieures à celles de la campagne écoulée à la même période pour tous les postes d’observation pluviométrique, sauf à Bafoulabé, Kéniéba et Yélimané où elles sont inférieures.
La deuxième décade du mois d’août a été moyennement pluvieuse. Les semis se poursuivent dans tous les secteurs du sud. «Les taux de réalisation sont satisfaisants dans l’ensemble. Les opérations de préparation du sol (labour) et d’entretien (sarclage, démariage et d’épandage d’engrais) sont en cours. Les cultures présentent un bon aspect végétatif », indique ce bulletin.
Dans la Région, les cultures céréalières (riz, maïs, sorgho, mil, fonio) s’étendent sur une superficie de 516.708 ha pour une production de 684.692 tonnes. Le bulletin souligne que l’approvisionnement des producteurs en engrais subventionnés se poursuit partout, sauf à Yélimané. Le taux de placement est de 48,6% contre 54,4% la campagne passée à la même période. Au total, 8.684 producteurs, dont 1.329 femmes, ont été servis en engrais subventionnés. Les producteurs de maïs représentent 69%, ceux de riz 27% et ceux de mil/sorgho 4%. Par rapport à l’évolution des emblavures en céréales sèches, les réalisations se poursuivent normalement dans tous les secteurs avec la régularité des pluies. D’une manière générale, les superficies réalisées en céréales sèches sont inférieures à celles de la campagne dernière à la même période. Le taux global de réalisation est de 73,95% contre 74% la campagne passée.
Les réalisations en mil sont de 82.005 ha, soit 115% des objectifs, celles de sorgho sont de 191.203 ha, soit 64,5%, celles de maïs sont de 61.828 ha, soit 65% et celles en fonio sont de 24.762 ha, soit 102%. Les réalisations en céréales sont de 381.119 ha, soit 75,48% des objectifs contre 400 046 ha (76%) la campagne écoulée. Les réalisations en coton sont de 65.859 ha, soit 112% des objectifs de la campagne, supérieures à celles de la campagne passée (28.614 ha, soit 52%) à la même période.
D’une manière générale, les réalisations des différentes spéculations sont satisfaisantes et sont supérieures à celles de la campagne écoulée à la même période sauf pour le sorgho, le riz pluvial, le niébé associé, le niébé pur et le voandzou. Il ressort dudit document que la situation phytosanitaire est relativement calme dans l’ensemble.
Toutefois, des cas d’attaques de chenilles légionnaires sur le maïs sont signalés dans les secteurs de Kita, Kéniéba et Bafoulabé pendant que la poursuite de cas d’éclosions de sautereaux a été relevée dans les jachères de toute la bande sahélienne de la région.
A la date du 13 août, les hauteurs d’eau sont supérieures à celles de l’année dernière à la même période sur tous les cours d’eau, à l’exception du Bafing à Manantali-Amont. Les hauteurs d’eau sont supérieures à celles d’une année moyenne pour la même période sur tous les cours d’eau. En perspective, la montée de niveau observée se poursuivra sur l’ensemble des cours d’eau.
Bandé Moussa
SISSOKO
AMAP-Kayes

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct