Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gouvernance démocratique: l’ADEMA fait le bilan de ses 10 ans

Le Mémorial Modibo Keïta de Bamako a abrité, ce samedi 11 juin 2022, la commémoration du 30e anniversaire de l’accession de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ) au pouvoir, un certain 8 juin 1992. L’événement était couplé au lancement du livre bilan de sa gestion au sommet de l’État.

 

Cette cérémonie de présentation du bilan de l’Adema-Pasj était présidée par son président, Marimantia Diarra ; en présence de Madera Diallo, chef de cabinet de Alpha Oumar Konaré ; du Pr Ali N Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale du Mali ; des cadres, militants et sympathisants de l’Adema PASJ et des responsables d’autres partis politiques.
Ce livre de 334 pages, édité par IMPRIM-SERVICES, une maison d’édition malienne, retrace les grandes réalisations effectuées par le régime de Alpha Oumar KONARE, ex-président de l’ADEMA PASJ, Président de la République du Mali de 1992 à 2002.

Rendre compte
Selon ses responsables, la publication du présent ouvrage a pour but de rendre compte de ce que l’Adema-PASJ a pu réaliser pour le Mali et les Maliens, d’édifier l’opinion publique et internationale et de prendre date pour l’histoire.
« La 3è République a réussi à relever le défi de la Paix au nord de notre pays, en cultivant le dialogue et la concertation dans un cadre démocratique. Il faut s’en féliciter et poursuivre l’œuvre de consolidation de cette paix », a souligné l’actuel secrétaire général de l’Adema Pasj, Yaya Sangaré, ancien ministre, ancien député.
« Nous avons souhaité que ces deux événements soient des moments de partage populaires, festifs et rassembleurs autour de ce livre-bilan, afin de rappeler leur importance en cette période de tentatives de réécriture, de falsification et de confiscation de notre histoire récente » a déclaré M. SANGARE.
« Le bilan est enfin là, 20 ans après la fin des deux quinquennats présidentiels, à nous confier par le peuple souverain du Mali, dans les conditions les meilleures », a-t-il clamé.
Yaya SANGARE a fait savoir que l’ouvrage compte 334 pages réparties entre cinq chapitres avec plus d’une soixantaine de secteurs d’activités développés.
Sur le plan de l’Éducation, il a fait savoir que le nombre d’écoles de l’enseignement fondamental qui était de 1943 (en 1992) est passé à 7 831 (en 2002), dont 6 858 écoles du 1er cycle, 606 du 2e cycle et 367 écoles à cycle complet.
Sur le plan des équipements militaires, les efforts consentis dans ce domaine se sont traduits par la réalisation de plus de 257 véhicules utilitaires, 118 véhicules de transport, 13 véhicules de fonction, cinq engins de reconnaissance et plus de 73 motos pour les Forces terrestres.
Quant à l’Armée de l’Air, sa flotte s’est enrichie de deux avions de transport, deux avions de liaison, deux hélicoptères polyvalents et bien d’autres.
On note avec lui, des logements pour sous-officiers et hommes de rang, la construction et la réhabilitation des casernes et des brigades de gendarmerie initiées par feu Boubacar Sada SY, à cheval sur la discipline militaire.
« En 2002, à la fin des deux quinquennats de l’Adéma-PASJ, l’Armée nationale et les Forces de Sécurité avaient été totalement réhabilitées. Elles avaient retrouvé le chemin de l’honneur et leurs missions traditionnelles leur avaient été rendues », s’est félicité le secrétaire général de l’ADEMA.

Quid des autres secteurs ?
À l’en croire, le secteur agricole n’a pas été oublié par les autorités issues des élections de 1992 et 1997. Il a fait savoir que des efforts ont été faits dans le domaine de la santé, de la diplomatie, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des Forces armées et de Sécurité, etc.
« La 3e République a réussi à relever le défi de la Paix au nord de notre pays, en cultivant le dialogue et la concertation dans un cadre démocratique. Il faut s’en féliciter et poursuivre l’œuvre de consolidation de cette paix », a dit l’ancien ministre.
Pour lui, l’organisation de la Flamme de la paix à Tombouctou, pour conforter la paix retrouvée, aura fortement contribué à la résolution du problème du nord de notre pays.
De son avis, cet événement est la preuve que seul un pouvoir démocratique peut réussir à ramener la paix dans notre pays.
Car, dit-il, ce que beaucoup d’analyses présentaient comme un irrédentisme nomade, à l’époque, a trouvé une solution démocratique concertée pour que soit préservé et conforté le Mali Un, mais Pluriel.
Dans son propos, il a tenu à préciser que la «Flamme de la Paix» n’a jamais été orientée contre les armes de notre Armée nationale.
Elle a, dit-il, plutôt concerné les armes récupérées et beaucoup plus d’armes obsolètes.

Bilan de tous les hommes et femmes qui ont servi le Mali
Pour Yaya SANGARE, au-delà du seul Parti, l’Adéma-PASJ, tout le mérite de ce bilan revient à tous les hommes et à toutes les femmes qui ont servi le Mali, contribuant ainsi à la mise en œuvre du Programme de Société du parti, sous le leadership dynamique et proactif du Premier Président démocratiquement élu de la 3e République, le camarade Alpha Oumar KONARE.
Ce qui fait dire à son secrétaire général, Yaya SANGARE, que la mise en œuvre du Programme de Société de l’Adéma-PASJ a nettement contribué à l’amélioration des conditions de vie des citoyens dans les domaines économique, social et culturel.
« Nul n’ignore l’héritage catastrophique laissé par le régime CMLN-UDPM du Général Moussa TRAORE. Vous comprendrez aisément que l’Adéma-PASJ n’a jamais renoncé, malgré les contingences, à partager, à rassembler et à construire ensemble pour le bien-être des Maliens », a-t-il conclu.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct