Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Football: l’arbitraire et la discrimination

Faut-il créer une Coupe du monde de football des peuples libres ? Beaucoup d’amoureux du football, la mort dans l’âme, le préconisent désormais suite à l’exclusion de la Russie de la prochaine Coupe du monde de football au Qatar 2022 par l’UEFA et la FIFA. Les deux organisations occidentales ont pris la décision inique lundi 28 février dans l’après-midi lors d’une réunion exceptionnelle, de suspendre l’équipe nationale de Russie et les clubs russes de football jusqu’à nouvel ordre par solidarité avec l’Ukraine.

L’acharnement des Occidentaux contre la Russie, au-delà des champs de bataille ukrainiens, trouve désormais son illustration sur les terrains de sports. Contre cette cabale discriminatoire et arbitraire qui fait jurisprudence désormais, la Russie s’est donc élevée avec force et a demandé le 8 mars notamment au tribunal arbitral du sport (TAS) de suspendre les sanctions en attendant que le litige soit réglé. À travers un lynchage judiciaire, le tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté ce vendredi 18 mars le recours de la Russie et maintenu la suspension de la Russie. Les clubs russes de football, ainsi que sa sélection nationale, restent donc bannis jusqu’à nouvel ordre des compétitions internationales par des instances censées être neutres et équitables entre les nations.
Hélas, on se réveille de nos illusions pour comprendre que le monde s’occidentalise, que les règles ne valent que ceux auxquelles elles s’appliquent, que le neutre dans le domaine du sport doit désormais être conjuguée au passé… et il n’il pas une âme charitable du côté de monde triomphant dans l’arbitraire et dans la discrimination de dire faisons attention : le sport doit être préservé au-delà de nos divergences.Amir Nourdine Elbachir : le tribunal arbitral du sport a tranché : la Russie reste exclue pour le barrage du mondial. Le sport n’est plus sacré. Il n’est plus l’entité qui au-delà de tous nos différents faisait l’unanimité. Il a maintenant un volet politique, demain ça sera un volet militaire.

Francis Homawoo : ce sont des gens ont toujours été incohérents. Un matin pour des élections à la présidence d’une fédération nationale de football ils vous diront que le football et la FIFA/CAF ne sont pas compatibles avec la politique. Et un soir pour les mêmes raisons politiques ils suspendent.

Albert GAZOA : nous aurons tout compris avec cette crise ukrainienne. Toutes les organisations dites internationales, de toutes natures, sont des ramifications de la politique américaine. Le Sport n’est plus apolitique !

Le MAP : les capitalistes ont d’abord transformé le sport du domaine ludique qu’il était en industrie pour se faire un max d’argent. Aujourd’hui c’est au tour des politiques d’instrumentaliser le sport à leurs fins politiques aussi.

Kevin Birimbi : moi je soutiendrai une bipolarisation de cette planète. Une autre ONU, une autre FIFA, une autre organisation interarmées et le tout dans un nouvel ordre mondial. Pas de droit de veto pour les uns au détriment des autres. USA, UE et alliés et Chine, Russie, N-Corée et alliés.

Soro Brahima : il faudra songer à créer la Coupe du monde des non-alliés.

Abo Touré : le sport qui se laisse lâchement utiliser par les politiques. Quelle blague ! Ils finiront par rester avec leurs institutions FIFA, TAS, etc. Les autres créeront les leurs. Mdrr

Hyacinthe NDOLENODJI : il n’y a pas que l’équipe nationale de Russie qui est victime de cette connerie des politiciens, Chelsea est aussi victime. C’est pathétique !

Valérie Chollet : ils vont s’en mordre les doigts. Tout ce qu’ils font contre la Russie et les Russes se retournera contre eux

Ouédraogo Brahima : pas seulement le foot, mais le sport en général qui vient de perdre toute sa crédibilité. Il devrait rester en dehors de la politique, mais hélas, le sport vient de tirer une balle sur ses propres pieds. Son masque est tombé.

K. Erick : faut revoir toutes ces organisations et entités qui sont supposées être «neutres», les refondre, les rendre crédibles et repartir à zéro.

Amir Nourdine Elbachir : jeudi 17 mars, en Europa League, les supporters bulgares de l’Étoile rouge de Belgrade ont arboré des banderoles rappelant à la FIFA et l’UEFA les crimes des États-Unis et de l’OTAN dans le monde. Pour dire que le sport et la politique ne devraient aucunement être mélangés.

Source: INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct