Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival «Belenitugu» de Somasso: le développement au-delà de l’événementiel

L’ancien ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane KONE, a lancé, ce 24 mai 2021, la 6e édition du Festival «Belenitougou», à Somasso. C’était en présence des autorités politiques et administratives de la commune rurale de Samasso et du cercle de Bla. Organisée par l’Association pour le développement de Samasso (ADS), cette édition est placée sous le thème ‘’la culture socle de développement, dans un contexte de Coronavirus’’. L’évènement étaient parrainé par Abdou COULIBALY, le président de l’Association ‘’Sigida Yellen’’

 

Des femmes et des jeunes habillés de pagnes à l’effigie dudit festival, des bouffons traditionnels habillés des costumes ornés de plumes d’oiseaux et d’allumettes, coiffés de peaux de têtes d’ânes sèches, des calebasses remplies de céréales et fruits et le tout harmonisé par les chansons mélodieuses de la culture minianka, voilà le décor festif qui a prévalu en cette journée de lancement à Somasso.
En campant le décor, M. Noteké DAO, chef de village de Samasso a, au nom des cinq chefs de village de la commune rurale de Samasso, souhaité la bienvenue aux hôtes de marque qui sont venus de toutes les contrées du Mali. Selon lui, « Belenitougou» est une fête traditionnelle qui marquait la bonne récolte, mais aussi la victoire des guerriers. « Les instruments traditionnels de musique comme le Bara et le tamani constituaient les éléments pour accompagner les chanteuses qui louaient les guerriers ou les braves cultivateurs. Le 21 février 1081, ce folklore a accompagné les guerriers de notre zone pour dire non à la colonisation », a-t-il rappelé.
Il a cependant regretté que ces instruments de musique traditionnelle soient en passe de disparaître. Il a, à cet effet, lancé un appel aux autorités pour aider la communauté dans la pérennisation de ces instruments.
« Nous vous sollicitons pour accompagner notre équipe communale dans la construction d’un centre de formation culturelle pour que nous initiions des jeunes minianka à ces instruments ».
Par ailleurs, le chef de village a sollicité des autorités présentes et autres partenaires présent sur place pour la construction d’un pont qui relie Samasso aux autres villages de la commune et une route de 8 kilomètres quittant Dougouolo à Somasso. Il a rassuré que cela serait un ouf de soulagement pour les 16 000 âmes de ladite commune rurale.
Le parrain, Abdou COULIBALY, a, dans son discours, remercié les populations de Samasso pour cette constante confiance placée en sa personne.
« C’est cette confiance que j’ai pour les populations de Samasso, à travers l’ADS et son président, Markatié DAO et les notables de la commune rurale de Somasso. Je vois à travers les différentes interventions que ce festival est aussi une occasion pour développer la commune rurale », a-t-il dit, avant de promettre cette route de 8 kilomètres tant attendue par les populations de Somasso.
Mieux, il promet la formation de 300 femmes en gestion d’entreprise et en production des produits sanitaires, notamment le savon et l’eau de javel.
M. COULIBALY a saisi l’occasion pour remettre des fauteuils roulants, des appareils d’analyse, des cartons d’eau de javel, du savon, des gels hydroalcoolique et des balances sanitaires pour le centre de santé de la commune rurale.
Markatie DAO a dans son allocution a rappelé les objectifs de ce festival.
« Il s’agit d’une rencontre annuelle entre les fils de Somasso et de tout le Mali. Ce festival est une occasion pour nous d’avoir de nos nouvelles et d’échanger sur les questions de développement, mais surtout de montrer notre culture au monde entier », a-t-il justifié.
Le citoyen d’honneur de Somasso, en la personne de l’ancien ministre Ousmane KONÉ, a promis d’être au chevet de la commune rurale de Somasso.
Signalons que le centre de santé de ladite commune a été diligenté par Ousmane KONE quand il était ministre de la Santé.
Le festival a été agrémenté pendant trois jours par des artistes tels Mamadou DEMBELE dit Dabara, Abdoulaye DIABATE Sekoubani TRAORE et autres étoiles montantes de la musique malienne.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct