Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Entre le M5 et la Transition militaire: Un temps mi-figue mi-raisin !

Le temps est trop dur pour notre nation, mais l’important c’est le Mali. Ce qui inquiète tout un peuple est ; comment unir les uns et les autres ? Après avoir donné la primature au M5 – RFP, tout finirait-il par rentrer dans l’ordre ?

Après le coup d’État militaire du 18 août 2020 contre le président Ibrahim Boubacar Kéïta, regorgeant ou immolant une si bonne démocratie malienne, les Colonels du Comité national pour le salut du peuple (CNPS) avaient ignoré, sans se cacher, les premiers acteurs du rassemblement des forces patriotiques.

Dans la mise en œuvre des organes de la Transition, plusieurs voltes-faces avaient fait l’objet de scènes que le peuple malien n’a pas du tout aimé au regard du rôle qu’ils ont joué dans ce changement. Au départ, oui, mais les militaires ont fini par comprendre que l’intérêt du Mali n’est pas pour l’heure de s’allier contre eux (les membres du rassemblement des forces patriotiques).

Après les événements qui ont abouti à la démission du président Bah N’Daw et de son Premier Ministre, Moctar Ouane, l’ex-président de l’ex-CNSP, le Colonel Assimi Goïta, non moins l’ex-vice-président et l’actuel président de la Transition, a fait sans détour appel au rassemblement des forces patriotiques. Ceux qui ont pour la première fois emboité le pas et dénoncé pour que Ibrahim Boubacar Kéïta soit chassé du pouvoir, mais peu avant de demander sa démission pure et simple et de son gré à la demande du peuple. C’est la raison pour laquelle, le Colonel Goïta a nommé Dr Choguel Kokalla Maïga, président du Comité stratégique du rassemblement des forces patriotiques, de quoi faire taire un tout petit peu les contestations. Hélas, Choguel Maïga à la primature, depuis plusieurs semaines, bien que les contestations soient faibles comme c’était le cas il y a quelques jours. Ce n’était pas des conditions mitigées comme beaucoup avaient soupçonné. Au regard de tous ces aspects, on ose dire que c’est l’honneur du M5 qui est en jeu maintenant. Car, il a voulu ce poste, et il l’a quand même.

Moriba DIAWARA

Source:  LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct