Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Détournement des ristournes des cotonculteurs : un crime sans coupable ?

Après la décision de la Cour d’Assises spéciale du 29 novembre 2021 qui a blanchi l’ancien président de l’Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, et coaccusés (Tiassé Coulibaly, Seydou Coulibaly, Solo Mady Keita, Djiguiba dit M’Fa Coulibaly, Bourama Coulibaly, M’piè Doumbia et autres), la question que l’on se pose actuellement, est de savoir si ce crime va rester sans coupable.

Juste après l’annonce de l’acquittement de Bakary Togola, et coaccusés, l’ancien ministre de la Justice, Me Mamadou Ismaïla Konaté, a posté sur sa page twitter : «Voici les limites strictes d’une justice au drapeau du Mali : une Cour d’Assises de juges professionnels et de jurés qui décident de la culpabilité d’un accusé et en l’occurrence, l’acquitte. Entre le peuple et sa justice… une longueur de vue.»

Certes, c’est une décision de justice qui devrait être, en la matière, mûrement réfléchie, mais cela ne pourrait pas certainement occulter les interrogations du citoyen lambda qui croyait bien à la culpabilité de Bakary Togola et collaborateurs relative à l’atteinte aux biens publics par détournement et autres malversations financières portant sur la somme totale de 9. 462.152.071 FCFA, appartenant à la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali pour la période allant de 2013 à 2019. Sauf que la Cour d’assises spéciale a prouvé le contraire en les déclarant non coupables, ce 29 novembre 2021, à la grande surprise de tous.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’au cours de son procès, Bakary Togola a fait des révélations en donnant les noms des personnes susceptibles d’être impliquées également dans l’affaire. A la barre, l’ancien président de l’APCAM a indiqué qu’il a été trahi par certains de ses propres collaborateurs dont son comptable, Mamadou Togola ; le coordinateur, Raymond Dansoko, décédé, mais aussi l’ancien Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances d’alors, Dr. Boubou Cissé. D’après lui, ceux-ci ont profité de son manque d’instruction pour le manipuler et lui faire porter le chapeau qui n’est pas forcément le sien.

Aussi devant les juges, Bakary Togola a-t-il indiqué qu’il a toujours dit à la justice depuis son arrestation que le montant qu’on lui reproche d’avoir détourné ne valait pas 13 milliards F CFA. Il a soutenu qu’il ne manquait que moins de deux milliards de francs CFA. Ainsi, pendant une semaine de comparution devant le juge, Bakary Togola et co-accusés recouvrent la liberté totale et rentrent chez eux.

Amadou Kodio

Source : Ziré

One thought on “Détournement des ristournes des cotonculteurs : un crime sans coupable ?”

  1. fessebouc says:

    Je suis malien d,adoption et je pense que trouver la source du complot radical de spoliations organiser , QUI , quand meme , ou , quand meme , quand , pourquoi .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct