Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Décès de l’ancien président de la République : IBK accompagné à sa dernière demeure

Des suites d’une longue maladie, l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita s’est éteint, le dimanche 16 janvier 2022, à l’âge de 76 ans, à son domicile sis à Sébénicoro, un des quartiers de Bamako, la capitale malienne. Les obsèques de l’illustre disparu ont eu lieu le vendredi 21 janvier à la Base A du Génie militaire de Bamako. Occasion pour les amis du défunt, ses collaborateurs et les plus hautes autorités du pays de lui rendre un vibrant hommage.

Ah Oui, l’homme né en date du 29 janvier 1945 à Koutiala (une localité du pays) a décidé de ne plus parler. Patriote avéré, le défunt a toujours eu le souci de bâtir un Mali fort et uni, témoignent les personnes intervenues lors de cette cérémonie des obsèques nationales. IBK était un homme de paix, un chef d’Etat ayant un parcours exceptionnel, attestent les personnes choisies pour le témoignage. Ancien président de l’Assemblée nationale, le nom de l’illustre disparu restera à jamais gravé dans l’histoire du Mali, pour avoir pleinement joué son rôle sur la scène politique. Ibrahim Boubacar Keita était un vétéran politique. Il est parti en tant que défenseur du parti RPM (Rassemblement pour le Mali, son parti politique). Avec tout son savoir, déplore-t-on, l’ex-locataire de Koulouba (palais de la Présidence malienne) s’en est allé pour toujours. Le président que d’aucuns surnommaient ‘’Boua’’ a dirigé, faudra-t-il le rappeler, le Mali de 2013 à 2020.D’une mort naturelle, peut-on le dire, l’ex-chef d’État  de la République du Mali s’en va ainsi avec toutes ses expériences et son amour pour le Mali, la terre de ses ancêtres. Décédé le dimanche dernier, les obsèques d’Ibrahim Boubacar Keita ont eu lieu le vendredi 21 janvier 2022, à la Base A du Génie militaire. Ladite cérémonie, organisée sous la houlette des plus hautes autorités du pays a nécessité la présence de plusieurs personnalités nationales et étrangères, au-delà de la présence des délégations spéciales venues d’autres pays. Sous la présence des membres du Gouvernement, le premier ministre Choguel Kokalla Maiga a présidé l’évènement, en tant que représentant du colonel Assimi Goita, président de la transition. Pour la circonstance, les collaborateurs du défunt, passant par ses amis, ses parents et certains membres de son gouvernement déchu ont rendu un vibrant hommage au feu Ibrahim Boubacar Keita. En plus des différentes personnalités, une délégation spéciale est venue de la Guinée Conakry, pays dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya, le N°1 de la junte au pouvoir. En cette circonstance de douleur où la prise de parole semblait être difficile pour certains, les participants désignés pour des témoignages ont salué et loué le patriotisme du président défunt, sa qualité d’homme d’état et son amour pour le Mali. Conformément au programme établi pour la circonstance, l’ex-ministre Amadou Koita, un des membres de son Gouvernement s’est exprimé au nom des partis politiques. Aussi ex-ministre de la Justice et des Droits de l’homme sous IBK, l’avocat Kassoum Tapo a parlé au nom des amis du défunt. Mme Animata Jeanne Keita, quant à elle, est intervenue au nom des petits enfants d’IBK. Boubacar Keita, le fils du défunt a eu l’honneur de représenter la famille, au cours de cette cérémonie d’adieu.

Mamadou Diarra

Source: Le Pays

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct