Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CSA: le drapeau d’un jour flotte sur Kidal

Une délégation ministérielle a encore séjourné dans la ville de Kidal cette semaine. Bien que Kidal soit une ville à part entière malienne, la présence des autorités du pays dans cette partie du territoire est toujours un événement qui ne passe pas inaperçu. À l’occasion de la présence de la délégation ministérielle, le drapeau flottait sur le gouvernorat. Ce qui a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Les Maliens sont partagés entre espoir et scepticisme. Pour certains, c’est un bon signe pour le retour de la paix, pour d’autres c’est juste de la diversion. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

 

Ambassade de France au Mali : un jour sans précédent pour la paix au Mali ! Démarrage des travaux du CSA de haut niveau à Kidal, pavoisée aux couleurs vert, jaune rouge. Participation du Ministre
Jean-Yves Le Drian par visioconférence.

Aziz Maïga ne ment pas : le drapeau malien flotte à Kidal pour une première fois, la paix n’a pas de prix, ça vient petit à petit, il faut juste y croire et que les Maliens fassent preuve de responsabilité. Vive la paix et vive le Mali.

Radio Guintan : Kidal, le drapeau malien flotte de nouveau dans la ville pour la tenue du comité de suivi de l’accord de paix.

MALI Action : le drapeau du Mali flotte à nouveau à Kidal. Il n y a jamais eu deux Mali. La réconciliation est nécessaire pour le Développement du Maliba de nos ancêtres. Merci aux autorités de la transition.

Abdoulaye Kone : enfin le drapeau national flotte de nouveau à Kidal après 7ans d’absence .très belle image et signe d’espoir pour la paix et la cohésion sociale entre les filles et fils du pays. Vive la paix, Vive la république, Qu’Allah bénisse le peuple Malien.

Journal de la crise malienne : après la menace des autorités de la transition face à la CMA, le drapeau malien est désormais hissé dans la ville de Kidal précisément à l’entrée et au gouvernorat de la ville.

Abdoulaye Guindo officiel : la 5e session de haut niveau du Comité de Suivi de l’Accord(CSA) pour la Paix et la Réconciliation au Mali se tient à Kidal. Le Ministre Français de l’Europe et celui des affaires étrangères participent par vidéoconférence. Un grand pas vers la paix?

Abdoulaye Kone : la recherche d’une paix est progressive. Kidal ce jour avec le drapeau malien.
Soyons optimistes, le meilleur est à venir.
Djiguiba Daoud Ben Hassan : j’espère que ce n’est pas juste pour la photo?
Sékou Barry : si seulement vous saviez que c’est la diversion !

Mahamady Touré : que ça ne soit pas cette fois-ci un vain mot.

Mamadou Camara : Kidal, la capitale du Mali, sous l’œil vigilant d’un soldat des FAMa. La 8e région administrative, longtemps le bourbier du Mali, devient la capitale de 24 heures du Mali avec le tricolore national Vert-Or-Rouge. Six membres du gouvernement à la tête d’une forte délégation séjournent dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas depuis le 10 février 2021. Ce déplacement vise à renforcer l’élan entamé par le gouvernement de transition, le 25 janvier 2021, avec le déplacement à Kidal d’une forte délégation ministérielle, après l’installation solennelle du nouveau Gouverneur de Kidal.

AMARA Bathily Page : enfin, le drapeau du Mali sur le gouvernorat de Kidal, mais pour combien de temps et en échange de combien de centaines de millions, comme le régime IBK le faisait à chaque fois ? Nous avons fêté l’arrivée des administrateurs à Kidal, nous étions contents pour le déploiement des militaires. Que de la propagande ! Quand même c’est le souhait de tous les Maliens, mais qui mentira une fois, mentira toujours.

Bina Diakité : c’est temporaire. La véritable paix, c’est de combattre l’impunité et la corruption, le reste viendra tout seul.

Bandiougou Doucoure : avec le CNSP, moi je n’ai pas confiance.

Mody Diaby Diaby : nous ne voulons que la paix au Mali. Un pays sans la paix n’avancera jamais.
Bourama Dembele : Amara, je te suis de près ; il faut souhaiter le bien des gens, tout n’est pas mauvais.

Bandiougou Doucoure : oubliez ça, c’est du pipeau.

Moussa Bouba : belle inspiration, on nous jette de la poudre dans les yeux…

Aboubacar Traore : toi Amara, quel est ton projet même ou bien tu veux être le second Oumar Mariko pour tout critiquer ?
Souley Doum : l’essentiel est que le drapeau flotte ; chose que tous les Maliens demandent. Cependant, s’il faut payer pour l’intégrité du territoire, pourquoi pas ? Vous devez vous réjouir de ça, au lieu de faire des critiques M. Amara Bathily Page.

Cheick Toni Motana Sidibé : Amara on te fait confiance, donc explique-nous, car on te suit tu es digne·

Ciwara Tièfaring : un bon début. Ça va aller. Cultivons la paix. Le Mali ira mieux, inch’Allah.
AMARA Bathily Page : Ciwara Tièfaring je dis, toi- là tu t’efforces à être hors sujet ou bien tu penses que le mieux est de t’opposer aux autres sans raison?

Oumar Coulibaly : ah ! Mais, de la façon dont je vois les militaires en haut du toit là… Beh le drapeau aura aussi ses gardes du corps après la montée.

Traore Bouba : pourquoi fêter cet événement qui a mon sens n’est que normal, logique, légal, voire obligatoire.

Ousmane Koroma : Traore Bouba exactement mon frère.

Aïchédéh Bouba Demb : c’est trop politique tant qu’ils ne laissent pas les armes.
Djibril Niablé Nafo Bengaly : après le passage de la délégation, vous allez voir.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct