Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONDUITE DES RÉFORMES POLITIQUES AU MALI: LA SYNERGIE 22 DES OSC ACCUSE LES AUTORITÉS DE VOULOIR L’ÉCARTER DU PROCESSUS

Dans le cadre de la tenue de la  Table ronde sur l’Organe Unique de Gestion des Élections et les travaux de validation des Termes De Reference de l’avant-projet des Assises nationale de la  refondation, qui a eu lieu les 24 et 25 septembre 2021 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB),    les représentants de la Synergie 22 ont été privés de prendre part a la dite table ronde étant interdit d’accès à la salle.

Fidèle à sa mission de veille citoyenne et d’alerte, la Synergie 22 a fait le constat  dans un communiqué de presse signé par son président Dr Ibrahima Sangho , que  « cet acte des autorités fut une grande surprise quand les représentants de la Synergie 22 se sont vus refuser l’accès à la salle ».

La synergie d’indiquer que  «l’ attitude des organisateurs, plus qu’étonnante,  un évènement d’une telle dimension nécessitant l’adhésion affluente et totale de toutes les filles et de tous les fils du pays, sans exclusion aucune, nous pousse à nous interroger. Nous nous interrogeons notamment, sur la cohérence et la sincérité de nos autorités à impliquer toutes les parties prenantes au processus en cours malgré les lectures divergentes de celle-ci sur la marche controversée de la transition ».

La synergie a par la suite rappelé  que cette table ronde se tient en prélude aux réformes politiques institutionnelles et électorales annoncées par le gouvernement de transition. Elle rappelle qu’une audience (..)

ALPHA C. SOW

Source: NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct