Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Comité syndical de l’IOTA: Mahamadou Diallo élu secrétaire général

Quitus a été donné à Mahamadou Diallo de défendre désormais les intérêts matériels et moraux des travailleurs de l’Institut Ophtalmologie Tropical d’Afrique (IOTA). C’était à la faveur d’une élection tenue le jeudi 05 novembre au siège de la Centrale syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) au cours de laquelle l’unanimité a été faite autour de Mahamadou Diallo pour présider aux destinées de cette nouvelle structure syndicale.

Rappelons que M. Diallo est assistant médical, optométriste, titulaire  du diplôme licence Bac plus 3. Placé à la tête d’un bureau de 11 membres pour un mandat de 05 ans renouvelable, le tout nouveau Secrétaire général du Comité syndical de l’IOTA, initiateur de la création de ce nouveau syndicat, affilié à la CSTM, part en synergie avec un autre mouvement syndical ( UNTM-IOTA) pour relever les défis du moment.

Il a saisi l’occasion, pour lancer un appel solennel à l’ensemble des travailleurs de sa structure, afin d’adhérer le CSI qui était considéré comme modèle de référence en Afrique et qui est actuellement, en passe de perdre cette référence.

Aux dires du Secrétaire général, les défis qui attendent le nouveau syndicat sont énormes. Il s’agit entre autres, de mettre les travailleurs dans leurs droits, de lutter pour améliorer les conditions de formation et d’information des membres pour leurs connaissances professionnelles, syndicales et physiques, lutter pour une meilleure prestation de service en parfaite collaboration avec les partenaires sociaux et lutter pour l’instauration d’une justice sociale, d’émancipation de ses membres.

A la question de savoir, pourquoi  deux mouvements syndicaux au sein de l’institut, il répondra que l’UNTM est le premier qui existe, CSI est le second qui vient d’être créé. Vu les insuffisances constatées au niveau de l’UNTM, il a dit avoir personnellement pris l’initiative de créer un autre Comité syndical pour que ensemble, nos capacités se renforcent, pour que ensemble, nous puissions mener à bien notre lutte.

Aujourd’hui, l’IOTA est presque divisé. Cela se justifie par le fait que trop d’avantages et trop de priorités sont accordés à certains éléments par rapport à d’autres. Face à ce constat, Il a demandé à la direction qui est  à l’origine de ce favoritisme et népotisme en complicité avec certains éléments de l’UNTM, de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, d’arrêter tout système visant à créer un climat de division entre les travailleurs et de donner à chaque travailleur son droit, son mérite et sa dignité. En plus, il a laissé entendre que la plupart des travailleurs sont lésés dans leurs droits, piétinés et bafoués. La complicité du bureau actuel avec la direction laisse un laisser-aller de la direction qui se croit tout permis.

Il a, enfin attiré l’attention de sa direction, que son nouveau bureau bénéficie de l’assistance de la CSTM qui sera à ses côtés.

BAMBA

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct