Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Comité de pilotage du Projet PAAR : Une mise en oeuvre rapide

Le Projet d’amélioration de l’accessibilité rurale (Paar) s’est réuni jeudi dernier, pour l’adoption du procès-verbal de la réunion du 28 novembre 2019, l’état de mise en œuvre des recommandations du 28 novembre 2019, la présentation et l’adoption du rapport d’activités au 30 octobre 2020, l’examen de l’aide-mémoire de la mission préparatoire de la revue à mi-parcours du 3 au 20 novembre 2020 et la présentation et l’adoption du plan du travail et le budget annuel (PTBA) 2021. C’était à la faveur de la 4è session ordinaire de son comité de pilotage tenue dans les locaux du Paar, sous la présidence du conseiller technique du ministère des Transports et des Infrastructures, Cheick Oumar Diallo, en présence du coordinateur adjoint de l’unité nationale de coordination du Paar, Daouda Moussa Koné.

Les activités programmées au cours de l’année 2021, toutes composantes confondues (composante 1 : aménagement des pistes rurales, composante 2 : entretien courant et sécurité routière et la composante 3 : gestion du projet, suivi environnemental, social et engagement citoyen) s’élèvent à environs 15 milliards de Fcfa. Ce montant est essentiellement destiné à achever les travaux de réalisation des pistes rurales qui ont été entamés en 2020. Sur les 572 km entamés, il reste 177 km à achever en 2021, a expliqué le coordinateur adjoint de l’unité nationale de coordination du Paar. Ajoutant qu’il y a des travaux d’urgence relatifs à la piste de la digue route de Ténenkou, de Ké-Macina, à la gare de Bankass et de l’étude des 683 km qui doit être financée sur l’exercice 2021.

Selon Daouda Moussa Koné, depuis son lancement en 2017 le projet a réalisé 445 km de pistes rurales et 573 km de pistes rurales sont en cours d’aménagement et ‘’pour boucler le projet’’ nous projetons de faire 683 km. En 2020 les activités ont consisté à parachever l’aménagement des 445 km de pistes rurales et de démarrer les travaux de 572 km. «Nous sommes pratiquement en train d’achever la deuxième phase du projet en ce qui concerne l’aménagement de ces pistes rurales n’eût-été l’arrêt de certains travaux pour cause d’insécurité.

Nous sommes à peu près à 80% de taux de décaissement», a-t-il précisé, avant de demander l’accompagnement des bénéficiaires en termes de sensibilisation eu égard à la sécurité routière et à leur mobilisation au sein des brigades villageoises. Il a aussi invité les bénéficiaires à prendre soin des infrastructures. Pour sa part, le conseiller technique du ministère des Transports et des Infrastructures a indiqué que le Paar est un projet phare au niveau du département des Transports et des Infrastructures. «Vu le temps pour sa préparation et son adoption, la mise en œuvre du projet a été très rapide, mais la situation sécuritaire et la pandémie de la maladie à la Covid-19 a un peu ralenti nos activités. En 2021 nous allons mettre l’accent sur les réalisations physiques sur le terrain pour la satisfaction des populations», a soutenu Cheick Oumar Diallo. «Ce projet a été choisi avec la participation des populations qui ont adhéré au choix des projets réalisés dans les régions à travers les conseils régionaux, les deux régions concernées (Koulikoro et Sikasso)», a-t-il notamment ajouté.

A. G.

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct