Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bocari Treta lors de la 2e conférence de Gao : « J’ai été fortement marqué par la grande mobilisation des militants »

En marge de la conférence régionale du RPM dans la cité des Askia le week-end dernier, le président du parti, Bocari Tréta, a exprimé sa satisfaction de la mobilisation que la Fédération des sections a réservée à la délégation. En outre, il a donné son avis sur la démission récente de certains camarades ainsi que l’état de santé du parti dans la région. Avant de lancer un appel aux militants de se préparer pour les joutes électorales à venir. C’était dans une interview qu’il a accordée au journal ‘’L’ALERTE’’. Interview !

L’ALERTE : Monsieur le président, vous êtes à Gao pour la 2ème conférence régionale de la Fédération des sections RPM, quel est votre constat par rapport à la situation du parti dans la région ?

Bocari Tréta : Nous sommes arrivés le vendredi dans l’après-midi. Dire que je suis surpris est exagéré mais j’ai été fortement marqué par la grande mobilisation des militants et des militantes de Gao. Depuis l’aéroport, ils ont constitué un cortège exceptionnel qui nous a accompagnés à faire le tour de la ville et la mosquée des Askia. Cela nous a réconfortés parce qu’en définitive, nous sommes des mortels et des croyants. Donc on est allé nous confier à la mosquée des Askia et dès lors, je me suis dit que la voie est dégagée. Nous étions venus pour la grande conférence régionale telle que nous avons réussie à Kayes, Tombouctou, Mopti et ailleurs. Nous avons été informés que le Conseil supérieur national s’était réuni sous la présidence de Bah N’Daw. Des mesures urgentes et concrètes ont été prises parmi lesquelles une qui nous a visés directement. L’interdiction d’organiser des rassemblements de plus de 50 personnes. Nous avons compris que notre programme de grande manifestation sera strict parce que nous sommes des démocrates et des républicains. Nous avons décidé de nous comporter en strict respect de la loi. Nous avons été obligés de nous réorganiser immédiatement. Organiser des rencontres avec pas plus de 50 personnes. Comme on a la chance, on a quatre sections : les sections de Gao, Bourem, d’Ansongo. On va reproduire la conférence elle-même avec 50 personnes de représentants.

Quelle est votre impression ?

C’est la dernière étape des conférences régionales. Honnêtement, elle a été une parfaite réussite. Elle nous a permis de discuter dans une proximité avec le plus grand nombre de militants et de répondre à toutes les questions qui se posent. Je suis satisfait de la tenue de la conférence régionale décentralisée de Gao.

Nous avons appris que cinq de vos camarades ont démissionné. C’est une première depuis la chute du régime d’IBK. Est-ce qu’on peut dire qu’aujourd’hui le RPM se porte bien à Gao ?

Vous avez raison. Cinq de nos camarades nous ont quittés mais il faut rappeler qu’auparavant dans la perspective des élections législatives de 2020, ils ont fait preuve d’indiscipline. Ils ont tous été sanctionnés et suspendus par le parti. Un parti politique, ce sont des statuts et règlements intérieurs et sa beauté tient à sa discipline. Je n’ai aucun regret par rapport à cela. Ils ont enfreint à la loi, aux textes du parti et ils ont eu la sanction qu’ils méritent. Maintenant, est-ce que par orgueil, une fois la sanction levée, ils ont estimé qu’ils ne peuvent plus revenir ou est-ce qu’il y a d’autres contingences ? Moi, je n’ai aucun regret. J’ai l’assurance de la part de mes camarades que ces démissions n’affecteraient en rien la vitalité et la capacité de mobilisation du parti à Gao. Ce qui a d’ailleurs été prouvé par la mobilisation réservée lors de notre accueil.

Est-ce que vous avez un appel à lancer aux militantes et militants du RPM pour les échéances électorales à venir ?

Je viens de dire aux camarades que pour le moment les éléments du chronogramme électoral disponible indiquent que le 21 novembre 2021 se tiendra le scrutin couplé des élections communales, locales et régionales. En février-mars 2022, il y aura le scrutin couplé des élections législatives et la présidentielle. Novembre, c’est aujourd’hui compte tenu de l’énormité des tâches à accomplir. Mais pour un parti comme le nôtre qui est le mieux implanté, qui couvre toutes les communes du Mali, nous prenons l’engagement que le RPM présentera une liste dans toutes les communes du Mali. C’est un travail qui n’est pas facile. L’appel que je lance à nos militants surtout les responsables du parti, c’est de s’atteler à la bonne préparation des futures élections. J’ai aussi indiqué à la rencontre avec les femmes que l’objectif des 30% de femmes sur les listes est dépassé. Nous l’avons voulu, l’Etat a légiféré là-dessus, c’est devenu une loi. Le respect des 30% de femmes sur les listes n’exprime aucun mérite d’aucun parti politique. Le RPM s’engage à faire mieux. Les femmes constituent la moitié de l’humanité. Le RPM veut ambitionner aller à la parité homme-femme sur les listes des élections, qu’elles soient communales, régionales ou locales. Ceci est une gageure pour les femmes d’abord et pour les responsables du parti qui projetteraient dans une perspective d’avenir par rapport à la promotion des femmes de notre pays. Notre parti a toujours été exemplaire en termes de nombre de femmes élues. Je souhaite que cette exemplarité se confirme dans les prochaines élections.

Réalisée par Seydou Dembélé et Bazoumana KANE

 

 CONFERENCE REGIONALE A GAO

Bokary Tréta accueilli comme un roi

Le secrétaire général de la section RPM de Gao M. Abdrahamane Diakité et les membres de ladite section ont réservé un accueil chaleureux le vendredi dernier à la délégation du Bureau politique national du Rassemblement pour le Mali conduite par le président du parti, Dr Bokary Tréta venue pour la deuxième Conférence régionale du RPM.

Depuis les premières heures de la journée, les militantes et les militants du RPM de la ville étaient mobilisés pour réserver un accueil digne de la délégation du parti.  Les jeunes du parti ont arboré d’affiches toute la rue menant à l’aéroport de Gao. A 15 heures déjà, les groupes de femmes et jeunes sont venus de tous les quartiers de Gao étaient en rang au bord de la route de l’aéroport de Gao.  Sur le même axe, les cavaliers venus pour même cause faisaient des démonstrations avec les chevaux au son de la musique du terroir. Les femmes habillées aux couleurs du parti et les jeunes en tee-shirt scandaient les mots de bienvenue tout au long de route de l’aéroport. Le clou de l’événement est annoncé à 17 heures quand l’avion de la Minusma transportant la délégation a atterri.  Après les salutations à sa descente d’avion, Dr Bokary Tréta et sa délégation ont pris la direction de la ville. A cinq cent mètres de là seulement, l’impressionnant cortège d’une trentaine de véhicules a été stoppé par les militants criant avec le nom du président du parti. C’est ainsi que les membres de la délégation sont descendus pour faire une partie du trajet à pied et prendre un grand bain de foule. Le cortège de véhicules accompagné de cavaliers et motos ont fait le tour de la ville de Gao ainsi que le tombeau des Askia. Dans toutes les rues où ils sont passés, les populations sont sorties pour saluer les visiteurs du jour. A leur arrivée à résidence, le secrétaire général de la section, M. Abdrahamane Diakité a remercié tous les militants du Rassemblement pour le Mali de Gao.

Satisfait de l’accueil et du dynamisme qui caractérise la fédération de la région de Gao, le président du RPM, Bokary Tréta a exprimé sa satisfaction et remercié le secrétaire général de la section et les membres de la fédération du RPM de Gao sans oublier le nouveau président, le Pr Amidou Issoufi Saroui

Très satisfait de la mobilisation dans la cité des Askia, le président a montré son   optimisme pour des meilleurs scores à l’issue de prochaines élections.  Il a invité ses militants à plus de cohésion et rassuré Gao de l’accompagnement sans faille du Bureau politique national.

Seydou DEMBELE

Envoyé spécial à Gao

Source: L’Alerte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct