Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bétisier: législatives, la récupération risible des enseignants grévistes

Les enseignants affirment, à renfort de publicité, qu’ils ont sanctionné Moussa Timbiné en CV pour des raisons qu’ils énumèrent. Et pourtant, eux qui ont ce pouvoir, ont assisté impuissant à la chute du Dr Oumar Mariko à Kolondiéba, un grand soutien de leur mouvement. Malheureusement, à Kolondiéba ils sont accusés d’avoir trahi Mariko. La défaite de Mariko à Kolondièba est appréciée comme une trahison du monde enseignant.

 

La chute du député sortant en commune V a été applaudie par les enseignants sur les réseaux sociaux. L’on pouvait lire sur une page facebook dont sont abonnés des milliers d’enseignants des gros titres comme : ‘’la fin du règne de Moussa TIMBINE’’ ;  ‘’une lutte syndicale n’est pas une lutte politique, elle ne vise personne, mais elle n’épargne personne’’…

Candidat dans la circonscription électorale de la commune V du District de Bamako, le Premier vice-président de l’Assemblée nationale sortante, Moussa Timbiné, est désormais un ex-député. Les enseignants estiment que cette défaite de Moussa Timbiné est le résultat du vote sanction contre sa liste. Pour les enseignants, leur position contre cet ancien de l’AEEM s’explique par le fait qu’il ait saboté leur lutte. Une lutte qu’ils jugent noble, républicaine, démocratique, légale et légitime. Une lutte entamée par les syndicats de l’éducation signataires du 15 Octobre 2016 pour mettre le personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale dans de bonnes conditions de vie et de travail, à travers l’application de l’article 39. Suite à l’annonce des tendances qui ne sont pas favorables à leur ‘’ennemi juré’’, des syndicalistes ont adressé des remerciements à tous les enseignants qui ont répondu à l’appel du vote sanction contre Moussa TIMBINE.

Pour eux, cette défaite de Moussa Timbiné est une belle leçon de la démocratie donnée par les enseignants. Une preuve de l’éveil de conscience d’un peuple.

Mariko tombe malgré le soutien des enseignants

Si en commune V du district de Bamako, les enseignants se veulent les principaux artisans de la défaite de l’honorable Moussa Timbiné, à Kolondièba leur grand soutien n’a pas permis de sauver l’honorable Oumar Mariko de son naufrage. Quel paradoxe ! Les enseignants ont la puissance de barrer la route de l’Assemblée nationale à un candidat, et du même coup incapable de faire élire un ami à l’AN. Nos enseignants ont vraiment un incroyable talent. En tout cas, cette défaite de l’honorable Oumar Mariko, dans son fief de Kolondièba, est largement commentée sur les réseaux sociaux. Celui-là même qui a été longtemps considéré comme l’homme fort de Kolondièba vient d’être mis à la touche par un vote sanction de la population. Pourtant, les enseignants avaient promis de se mobiliser dans le cercle de Kolondièba pour faire élire la liste Sadi. Suite à l’engagement de l’honorable Oumar Mariko qui a été présent à toutes leurs manifestations, les enseignants avaient décidé de le soutenir. Mais, qu’est-ce qui n’a pas marché à Kolondièba pour qu’Oumar Mariko ne passe pas ? Si réellement le vote sanction des enseignants en commune V a permis de faire échouer Moussa Timbiné, pourquoi n’ont-ils pas réussi à faire élire Oumar Mariko à Kolondièba ? Il y a alors là un paradoxe que les enseignants ont du mal à expliquer aux Maliens. La logique voudrait alors que les enseignants gardent profil bas pour leur honneur.

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct