Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire de tentative d’enlèvement de Poulo : Le ministre de la justice demande l’ouverture d’une enquête

Le ministre de la Justice et des Droits de l’homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué a demandé au Procureur de la République près la cour d’Appel de Bamako, l’ouverture d’une enquête sur la tentative d’enlèvement de Housseïni Amion Guindo, président de la Codem.

Le ministre de la Justice s’est enfin saisit du dossier de la tentative d’enlèvement du président en exercice du cadre d’échange des partis et groupements politiques pour une transition reussie au Mali, Housseïni Amion Guindo. En effet, le président de la Codem avait publié, vendredi, sur sa page Facebook qu’il a été victime d’une tentative d’enlèvement. « J’informe l’opinion nationale et internationale que j’ai été victime d’une tentative d’enlèvement hier soir à mon domicile. Par la grâce de Dieu, bien que choqués, mes proches et moi sommes indemnes et en lieu sûr. Je ne sais pas quel était l’objectif de cet acte odieux mais j’attends que la lumière soit faite sur cette affaire. J’invite tous les démocrates à se lever contre ces pratiques qu’on avait bannies au prix du sang de nos martyrs en 1991. Jamais je ne céderais. Croyez en ma détermination à continuer le combat pour le Mali, ma seule patrie, et ce jusqu’à mon dernier souffle », a-t-il publié. Des formations politiques ont condamné cette tentative d’enlèvement et ont interpellé les autorités de la transition.

Même si l’intéressé a promis de remettre les preuves à la justice, il ne l’a pas encore fait. Mais le ministre de la Justice s’est autosaisit du dossier. « Depuis un certain temps, certaines informations circulant sur les sociaux et les différentes plateformes médiatiques font état d’une tentative d’enlèvement de Monsieur Housseïni Amion Guindo, président du parti Codem », a rappelé le ministre de la Justice qui a ajouté : « A ce jour, le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme n’a eu connaissance d’aucune plainte concernant cette affaire ».

Mais Kassogué a ordonné au Procureur général près la cour d’Appel de Bamako l’ouverture d’une enquête. « Cependant, en vue de faire toute la lumière sur ces informations, je vous invite à faire procéder à l’ouverture d’une enquête et tenir informé de l’évolution de la situation », précise la lettre de Kassogué.

B. Guindo

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct