Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Suivi des recommandations issues de la concertation nationale de l’eau et l’assainissement : Les acteurs mènent la réflexion sur le sujet !

En vue d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement au Mali, les acteurs se concertent. A l’appel de la CN-CIEPA/WASH, un atelier de partage de la feuille de route, l’analyse des défis liés à son application et les perspectives de l’organisation de la concertation. La salle de réunion de la CPS/SEEUDE a servi de cadre à la tenue du présent atelier. C’était le 03 décembre 2021.

 

Le WASH et la Nutrition contribuent au bien-être de la population. Pour ce faire, il faut un financement conséquent de ces sous-secteurs pour le plein épanouissement de ces sous-secteurs par les autorités et les partenaires d’accompagnement. C’est dans ce cadre que la CN-CIEPA/WASH invite les organisations intervenant dans le domaine de l’eau et l’assainissement au suivi des recommandations issues de la concertation nationale. Cela pour une meilleure mise en œuvre de ces recommandations.

Les objectifs recherchés sont entre autres d’amener les acteurs du domaine EHA et Nutrition à s’approprier la feuille de route relative à la concertation 2021, amener les acteurs de la nutrition à intégrer le cadre de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route.

Un comité d’appui au processus sera mis à cette fin. Composé de la CN-CIEPA, de SUN OSC et du cadre de concertation, ce comité aura pour mandat d’assister et conseiller la coordination dans le processus d’élaboration, de validation des termes de référence et le suivi du processus d’appui.

Au cours de cet atelier, les participants ont réfléchi sur les voies et moyens permettant de mettre en route la concertation autour de l’eau et l’assainissement. C’est ce qui explique l’engagement du domaine, qui en ont de ce combat leur cheval de bataille. Car, la question d’eau d’assainissement est une question de survie nationale. C’est pourquoi, ils mènent d’intenses plaidoyers autour de la question. Le but recherché étant la mise en œuvre intégrale de la concertation 2021.

Notons que la tenue de cet atelier a été rendu possible grâce à l’Action Contre la Faim (ACF) et World Vision à travers le projet RIGHT2GROW. Le but de ce programme est de contribuer à un monde où tous les enfants de moins de cinq ans sont bien nourris (impact à long terme), afin que chaque enfant puisse atteindre son plein potentiel (objectif ultime).

A titre de rappel le taux d’accès à l’eau potable en 2019 est de 69,2% au niveau national (65,8 en milieu rural et 77,7% en milieux urbain et semi urbain) contre 39% en assainissement de base (29% en milieu rural et 53% en milieu urbain).

Quant à la nutrition n’est financée  qu’à hauteur de moins de 1% du budget d’Etat et le taux de financement de WASH représentait 2,62% en 2018 contre 1,23% en 2017 avec une priorisation du milieu rurbain par rapport au rural.

Hassana Kanambaye

Source : L’Express Du Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct