Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sommet extraordinaire du G5 Sahel : le discours de vérité d’Emmanuel Macron aux chefs d’Etat du Sahel !

Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel et de la France s’est ouvert ce dimanche 2 juillet 2017 sous une fine pluie à Koulouba, à la présidence de la République du Mali. Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita et ses pairs, Idriss Deby Itno du Tchad ; Mahamadou Issoufou du Niger ; Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie ; et Roch-Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, ont écouté attentivement leur homologue de la France, Emmanuel Macron, quand celui-ci en toute franchise a livré sa vision de l’espace Sahel.

ibk ibrahim boubacar keita chef etat mali reunion sahel issoufou niger deby tchad mohamed ould abdel aziz rock marck christian kabore burkina emmanuel macron president francais

Le président français a annoncé des soutiens multiformes aux actions militaires et de développement dans le Sahel : soutien opérationnel aux unités à travers Barkhane ; 70 véhicules tactiques pour l’opérationnalité de la Force Sahel ; du matériel de renseignement ; 200 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD) pour les actions de développement dans l’espace sahélien.

Selon le numéro 1 français, les 50% du budget de sécurité de la France au monde sont consacrés au Sahel. Mais pour le président Macron, l’action militaire seule ne pourra pas, il faut agir sur le terrain à travers l’éducation, la formation, l’agriculture et pastoralisme, la lutte contre les effets de changements climatiques, et surtout la gouvernance à travers la justice. Le chef de l’Etat français a insisté sur ce dernier point parce que, a-t-il indiqué, sans ce pilier, il ne saurait avoir d’avancées.

Cela relève de nos responsabilités collectives, explique M. Macron. Pour le président français, « il ne sert à rien de continuer à se mentir entre nous parce qu’en le faisant, nous donnons l’occasion aux terroristes de nous détruire. 150 soldats des pays du Sahel ont été tués de février 2017 à maintenant. Soit, ensemble nous faisons le choix de changer les choses, d’être exigeants avec nous-mêmes, ou on va perdre contre le fondamentalisme guerrier, les trafics etc. Je veux des actes et non me cacher derrière des mots ».

Emmanuel Macron a ensuite salué le soutien du Conseil de sécurité de l’ONU à la Force Sahel, tout en indiquant que les résultats doivent être au rendez-vous pour mobiliser davantage d’autres partenaires financiers. A l’endroit du Mali, il a insisté sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation et la décentralisation. « Les efforts de sécurité sans processus politique sont illusoires. L’enjeu, c’est de basculer dans une nouvelle dynamique de développement et non une spirale sécuritaire ».

Le président malien, président en exercice du G5 Sahel, a rendu hommage à l’action de tous les partenaires dans la lutte contre le terrorisme qu’on nous a imposée. Il a rappelé l’émotion qu’il a éprouvée à la place des Invalides en France quand il s’est agi de saluer les membres des familles de soldats tués au Mali. « Le moment de saluer leurs familles a été l’un des moments les plus douloureux de mon existence ».

Ce sommet extraordinaire va faire le point des actions de sécurité qui ont été menées, et identifier des pistes de partenariat plus robuste avec la France. Après la cérémonie d’ouverture, les chefs d’Etat sont en huis clos. Cet huis clos sera sanctionné d’une conférence de presse et d’une déclaration.

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct