Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sans Tabou: CNT, des voix discordantes

Si les maliens saluent la présence de certains cadres dans le Conseil national de la transition, force est de reconnaitre que certains jeunes ne font pas du tout la fierté de ce pays. Et pour cause, l’attitude de ces deux jeunes de Kati ces derniers temps donnent malheureusement raison aux observateurs politiques, qui étaient pessimistes à cause de la sélection des membres du CNT. Après avoir décidé de braver les autorités de la transition sur une polémique inutile de faire partir les troupes françaises du Mali, Aminata Fofana et Ben le Cerveau entament une campagne de dénigrassions contre le CNT où ils sont membres entiers.

 

Des déclarations absurdes et grotesques, des manifs contre la France, des moqueries à l’endroit des plus hautes autorités, telles sont les attitudes de ces deux jeunes qui gambadent dans tous les sens à la recherche de légitimité.
En conférence de presse le dimanche passé, Aminata Fofana, aussi membre très contesté du CNT et Ben le Cerveau ont fait feu de tout Bois. Dépourvus de toute élégance et de modestie, ces jeunes font de notre pays la risée du monde entier. Malgré les mises en garde des plus hautes autorités, par la voix du Colonel Malik DIAW, Ben le cerveau et sa bande continuent de lancer l’appel à manifester contre les troupes françaises au Mali. Pire ils traitent du CNT un conseil de mensonge et d’arnaque. « Au début, je croyais que ce CNT était mis en place pour le bonheur des malines. Mais je constate de plus en plus que c’est un lieu de jeu de hasard. ‘’Biléman Kgni Fima Magni’’. Donc que personne ne vienne nous dire de laisser cette manifestation. Nous allons chasser les troupes françaises de notre pays le 20 janvier. Personne, ni une autorité ne pourra nous empêcher cela. Si cela doit nous faire quitter leur CNT, on le fera. Nous n’allons jamais troquer notre honneur et surtout le bonheur du Mali contre une quelconque place », a-t-il clamé le poing levé, avant d’annoncer qu’il renonce à son salaire de 1.500.000 F.
Quant à sa coéquipières, Aminata Fofana, habillée d’une robe décolletée en déphasage total avec les institutions du Mali, cette jeune dame réitère leur volonté à braver les autorités du NCT. « Cette lutte contre les troupes françaises a commencé avant la mise en place du CNT et continuera après le CNT. Nous n’allons jamais baisser le bras tant que les troupes françaises continuent de sévir sur notre territoire. », a-t-elle dit d’un ton insolent.
Appuyés par l’activiste qui se fait appelée panafricaniste, Kemi SEBA, des représentants du mouvement Gilets jaune de Paris et des badauds qui lui font croire qu’il est un héros incontournable dans la vie de la nation, Ben le cerveau n’incarne pas une autorité d’une nation comme le Mali. Connus pour ces manifestations contre les pouvoir en place. Ces jeunes ont vite été propulsés aux plus haut échelons de la nation sans aucune enquête de moralité. Et, malgré les opportunités qui leur sont offertes pour sortir de la vie de rue, les deux jeunes turbulents de Kati ne sont pas prêts à se résigner.
En tout état de cause, la présence de certains individus dans le CNT doit être revue, avant de commencer les choses sérieuses.

CHRISTELLE KONE

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct