Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

« Répression » de la manifestation des 10 et 11 juillet : le M5-RFP pleure ses morts

Hommage et recueillement en la mémoire des victimes des manifestations des 10 et 11 juillet. Organisées par le Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, ces prières ont été célébrées ce vendredi dans plusieurs lieux de culte à travers le pays. À Badalabougou, les fidèles étaient nombreux à venir répondre à l’appel du mouvement. Après la prière, l’Imam Dicko s’est rendu dans les cimetières où reposent ces victimes pour un dernier hommage.

 

C’est à 12h50 que l’Imam Mahmoud Dicko a fait son entrée dans la mosquée à Badalabougou. Pleine à craquer, c’est entre pleurs et émotions que l’Imam a tenu son « Koutouba », c’est-à-dire le prêche qui précède la prière. Prenant la parole, Mahmoud Dicko a d’abord condamné les actes qui ont eu lieu au cours de ces manifestations. Selon l’érudit, « de tels actes ne doivent plus se reproduire dans notre pays ».
Aussi, l’imam Dicko a évoqué les actes que certains jeunes ont posés dans la circulation au cours de ces manifestations. Selon lui, un manifestant n’a pas le droit de racketter les paisibles citoyens dans la circulation.
Mahmoud Dicko a demandé également aux manifestants de s’abstenir de tout acte de vandalisme. « On peut être fort sans être violent’‘. A laissé entendre le leader religieux, qui appelle au calme et à la retenue. L’imam Dicko espère que cet appel sera entendu.
Avant la fin du « Koutouba », une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes.
Selon d’autres responsables du mouvement, présents à cette prière, « la désobéissance civile se poursuivra jusqu’à la démission du président Ibrahim Boubacar Keita », mais sans casser ni bruler, ajoutent-ils.
Les prières de recueillement ont également eu lieu à la grande mosquée de Bamako. Des dizaines de fidèles musulmans sont venus rendre hommage aux victimes des manifestations du week-end dernier. Tous prient pour le repos de l’âme des disparus. En clair, pour ce vendredi 17 juillet, le rassemblement prévu par M5-RFP à la Place de l’indépendance a laissé place aux prières de recueillement dans les lieux de culte.
Après les prières d’hommage et recueillement ce vendredi, une délégation de la CEDEAO mission dépêchée au Mali, a multiplié les rencontres pour une décrispation de la crise sociopolitique que traverse le pays. Dans la matinée, la délégation a rencontré plusieurs personnalités à l’hôtel Salam, notamment le chef du gouvernement du Mali, le Réseau des femmes parlementaires du Mali et en fin le parrain de la CMAS, l’imam Mahmoud Dicko. Selon la mission de la CEDEAO, le séjour au Mali devrait être prolongé jusqu’à demain samedi. Les discussions avec les protagonistes vont donc se poursuivront ce soir.
Rappelons qu’au cours des manifestations des 10 et 11 juillet derniers, 11 personnes ont trouvé la mort, selon un bilan officiel. Mais les responsables du M5-RFP évoquent un bilan de 23 personnes tuées.

Source : STUDIO TAMANI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct