Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Recyclages des dechets: ’’Une mine d’or qu’il faut savoir exploiter’’, déclare Housseïni Amion GUINDO

Lors du lancement officiel de la 20ème édition de la quinzaine de l’environnement, qui a eu lieu le lundi 10 juin sur les berges du fleuve Niger, Housseïni Amion GUINDO, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a annoncé les actions phares mises en œuvre par son département. Il a ensuite affirmé les ambitions du gouvernement sur l’environnement, l’assainissement et le développement durable.


“Les déchets constituent une mine d’or qu’il faut savoir exploiter à l’instar de certains pays de la sous-région… Avec le kilo de plastic à 200 FCFA, le chemin de l’emploi est désormais tracé pour des milliers de jeunes et de femmes. “, a déclaré le ministre GUINDO, dans son discours d’ouverture.
Ensuite, pour protéger le fleuve Niger contre l’envasement, le déversement des effluents industriels et domestiques, les effets néfastes des exploitations minières par dragues ; le ministre a affirmé que son département, à travers l’ABFN (Agence du Bassin du Fleuve Niger), a initié certaines actions, dont la mise en œuvre du Programme National de Sauvegarde du Fleuve Niger, l’élaboration de la 1ière édition du rapport sur l’état du fleuve Niger au Mali, la suspension des activités d’exploration et d’exploitation aurifère par drague sur les cours d’eau au Mali…
La cérémonie de lancement de la 20ème édition de la quinzaine de l’environnement a été présidée par Dr Boubou CISSE, Premier ministre, chef du gouvernement. Il était accompagné par plusieurs membres du gouvernement, les représentants des partenaires techniques et financiers et les membres de plusieurs associations de défense de l’environnement.
Toujours sur le plan de l’assainissement, M. Housseïni A GUINDO a laissé entendre que le gouvernement ambitionne de subventionner des tracteurs pour les GIE et le recyclage des déchets. Puis, il a annoncé d’autres mesures qui seront bientôt mises en œuvre, dont le démarrage des travaux d’aménagement des collecteurs de TIenkolé en commune I et de Woyowayankô en commune IV du district. Ensuite, dans son discours, il a également mis l’accent sur l’évacuation de tous les dépôts de transit du district de Bamako d’ici le 31 août 2019 et enfin rendre fonctionnel le dépôt de transit de Lafiabougou et celui de Noumoubougou sur la route de Koulikoro.
LA SOLUTION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES : Taxer la pollution et non les populations
Karine WALL, la représentante des partenaires techniques et financiers du Mali, chargée des affaires économiques à l’ambassade de Suède au Mali, a profité de l’occasion pour véhiculer le message du Secrétaire général de l’ONU, Antonio GUTTERES, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement.
Selon le Secrétaire général de l’ONU, ” La journée mondiale de l’environnement est l’occasion de mettre en lumière, combien nous sommes tous et toutes tributaires de la nature et de la santé de notre planète. L’environnement est plus que jamais mis en péril par l’activité humaine. Le changement climatique représente une menace pour notre existence humaine. Il n’y a pas de temps à perdre, c’est le combat que nous devons mener, que nous devons gagner et que nous pouvons gagner. Des solutions existent : taxer la pollution et non les populations, cesser de subventionner les combustibles fossiles, arrêter de construire de nouvelles centrales à charbon. Partout dans le monde des voix se lèvent pour inverser les tendances. “.
Sur place, le MEADD a également effectué le lancement officiel des activités de la brigade verte. Une association des jeunes volontaires pour améliorer le cadre de vie dans les quartiers de Bamako. Ces jeunes ambitionnent de mettre en place une brigade d’assainissement, composée par des volontaires, dans tous les quartiers du district de Bamako afin de pallier les insuffisances des agents techniques et les moyens de l’Etat. Le ministre a qualifié l’initiative ” d’un acte de haut civisme”.
Une visite de stand a mis fin à la cérémonie.
LES ELEVES A L’ECOLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’ASSAINISSEMENT
L’innovation majeure de la 20ème édition de la quinzaine de l’environnement est l’implication des élèves dans les activités. Impliquer les plus jeunes afin qu’ils soient les futurs ambassadeurs de l’environnement et de l’assainissement. C’est dans ce cadre que le mardi 11 juin, les agents de l’ONG AGIR ont amené les élèves de la cinquième année de l’école Jean Richard pour une visite guidée à la direction nationale de la météorologique de Bamako et dans la maison de l’environnement au parc national. L’objectif était d’expliquer aux enfants le rôle de ses structures.
Sur le premier lieu, les responsables de la direction nationale de la météorologie ont expliqué aux élèves les phénomènes climatiques et comment est réalisée la prévision pluviométrique et la mesure des températures.
Quant à la visite à la maison de l’environnement au parc national, là-bas, les élèves ont eu droit à un film sur la transformation des déchets ménagers en bio gaz et en électricité, et le recyclage des déchets liquides en eau potable. Le film relate le cas d’une usine de recyclage des ordures de la France. Après la projection du film, une leçon sur la pollution de l’air a été enseignée aux élèves.
A la fin de chaque visite, les guides des lieux respectifs ont répondu aux questions des élèves de façon ludique et avec des termes simples.
A BANCONI, UNE ASSOCIATION DE JEUNES A TRANSFORME UN DEPOTOIR D’ORDURES EN UN JARDIN PUBLIC.
L’association de lutte contre la pauvreté et la protection de l’environnement a organisé une journée de curage des caniveaux de l’artère principal du quartier. Auparavant, les membres de l’association ont enlevé les ordures d’un dépotoir de leur quartier pour planter des arbres sur le lieu afin qu’il soit un endroit de détente pour les populations.
M. Yaya WAÏGALO, conseiller des affaires économiques au gouvernorat ; M. Oumar TOGO, maire par intérim de la commune I et Mme HAÏDARA Fatoumata GUINDO, présidente de la commission d’organisation de la quinzaine de l’environnement de cette année, accompagnée d’une forte délégation ; sont allés constater le travail de l’association et encourager les membres pour l’ensemble des efforts qu’ils font pour améliorer le cadre de vie de leur quartier. Mme HAÏDARA leur a assuré de l’accompagnement technique et financier du ministère de l’Environnement. C’était le dimanche 09 juin à Banconi.
15 DRAGUES SAISIES PAR LA BRIGADE FLUVIALE DE LA GENDARMERIE
Après Banconi, la délégation s’est rendue à la brigade fluviale de la gendarmerie. Sur place, le commandant de cette brigade, Lieutenant Tiécoura DOUMBIA, a expliqué aux visiteurs les circonstances de la saisie inédite par la gendarmerie. Ensuite, les matériels saisis ont été montrés à la délégation. Cette arrestation survient suite à un décret interministériel suspendant des activités d’exploration et d’exploitation aurifères sur les cours d’eau au Mali.

Sory Ibrahim TRAORE

Le Zenith Bale

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct