Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Reconnaissance du mérite en sport: L’hippodrome de Ségou baptisé au nom de Mamadou N’Diaye dit Madoufing

C’est devant un parterre de personnalité composé d’autorités politiques, administratives, sportives et coutumières que l’hippodrome de Ségou a été baptisé au Nom de Mamadou N’Diaye dit Madoufing. C’était le samedi dernier à travers un grand prix hippique qui a mobilisé toute la 4ème région.

segou ville monument region mali

De mémoire de ségovien, jamais un événement hippique n’avait drainé autant de monde. Et pour cause, le jeu en valait la chandelle. Pour l’une des rares fois, une infrastructure sportive est baptisée du nom d’un vivant. A événement exceptionnel, mobilisation exceptionnelle. Toutes les ligues équestres du Mali étaient représentées. Du côté de Nioro, le saint Bouyé a envoyé son fils Chekat Haïdara pour témoigner de son soutien et de sa reconnaissance, à Mamadou N’Diaye dit Madoufing. Le cercle de Baraouili dont-il est originaire était représenté par son député, l’honorable Mody N’Diaye et une délégation de plus de 50 personnes. Du côté de Bamako, c’est littéralement la grosse artillerie qui est sortie. En plus d’une vingtaine de cheval mobilisé pour les besoins du grand prix inaugural, la quasi-totalité des membres de la fédération malienne des sports équestres était au rendez-vous. A titre de rappel, Mamadou N’Diaye est le président d’honneur de la fédération malienne des sports équestres et de l’association malienne des propriétaires de chevaux. La famille du récipiendaire n’est pas restée en marge, toutes les familles Kouma et N’Diaye de l’intérieur comme de l’extérieur du pays se sont mobilisées. Au niveau de Ségou, en plus d’une foule des grands jours et du chef de quartier, le Maire de Ségou et le Directeur Régional des Sports étaient au rendez-vous.

Dans son intervention, le maire  de Ségou n’a pas fait la fine bouche sur la dimension de l’homme qui est célébré et reconnu par toute une région à travers l’hippodrome. Selon lui, les largesses de l’enfant de Baraouli ont dépassé les frontières de Ségou. Le responsable de l’hôtel de ville de Ségou ajoutera que jamais, un homme n’a autant mérité l’honneur qui est fait aujourd’hui à un passionné qui a dédié sa vie au cheval. En conclusion, il a laissé entendre que toute la région compte sur le neveu de feu Alou Kouma pour sortir d’autres disciplines sportives de l’ornière à l’image des sports équestres.

Le président de la ligue, M. Slimana qui manquait de mot pour qualifier ce jour, a magnifié le lien entre Madoufing et le sport équestre en général et l’hippodrome de Ségou en particulier. En effet, la rénovation du champ hippique de la capitale du Balazan à coup de millions est l’œuvre de celui dont il porte le nom aujourd’hui. En plus des installations, l’écurie Chelsea de Madoufing est la plus grande de Ségou. C’est donc à l’unanimité que Ségou a décidé de reconnaitre le mérite de l’un de ses fils. Même son de cloche pour le président de la fédération malienne des sports, équestre Mohamed Haïdara. Pour lui, cette reconnaissance de l’un des pionniers de la discipline n’est pas une surprise. Car Madoufing a dédié sa vie aux chevaux.

Sur la piste, pour l’une des rares fois à Ségou, 4 courses étaient au rendez-vous. L’histoire des sports équestres de la capitale des balanzans retiendra que le premier jockey victorieux de l’hippodrome Mamadou N’ Diaye dit Madoufing a reçu une Moto Djakarta. Quant au maire de la ville, il a reçu un cheval de course de la part de Madoufing. Ce cadeau synonyme de son entrée dans le cercle des propriétaires de chevaux du Mali lui a été remis par le fils du chérif de Nioro Chekat Haïdara. La présence des communicateurs traditionnels et des artistes Joloko et Tété Niang ont agrémenté la fête tout le long de la soirée. Dans le cadre de la couverture médiatique de l’évènement, plus de 30 journalistes de Ségou et Bamako ont été mobilisés. Sur la piste, la course très attendues des cracks a vu le cheval Baraouéli surclassé les autres. Il est suivi de Loukoumane, de Africable de notre confrère Yacouba Dansoko et Baïba, respectivement 2ème, 3ème et 4ème. Le trio gagnant de chacune des 4 courses ont perçu des enveloppes de la part du donateur.

Se confiant à la presse, Madoufing s’est dit très touché par cette marque de confiance et de reconnaissance de toute la région de Ségou. Pour, cela il s’engage a redoublé d’effort pour le rayonnement du sport dans la région en général et le sport équestre en particulier. Il a tenu à remercier la ligue des sports équestres de Ségou, ainsi que les autorités politiques, Administratives, coutumières et religieuses de la ville des Balanzans pour cette reconnaissance. En outre, M. N’Diaye n’a pas oublié le Ministre des Sports Housseyni Amion Guindo, grâce à qui, le sport équestre est désormais sur les rails.

Lamine Diallo

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct