Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rebondissement dans le triple assassinat des trois casques bleus guinéens Les meurtriers pourraient aussi être maliens, puisque “parlant bambara et tamasheq ” L’ONU interpelle les autorités maliennes

Quelques  jours après l’assassinat des trois casques bleus guinéens,  non loin de Siby à 44 km de Bamako, des indications  laissent croire  que les auteurs de cette attaque meurtrière  » parlaient Bambara et Tamasheq  » deux langues locales de notre pays. Ce qui donne à penser qu’il pourrait s’agir de Maliens et non pas de Guinéens venus de leur pays tout proche comme l’hypothèse en a été émise.

lire la suite dans l’Indépendant

L’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct